PARTAGER

Depuis le début de la Coupe du monde U-20 en République de Corée 2017, les tambours jouent un rôle prépondérant en tribunes. Et dès que la Zambie est sur le terrain, l’élément sonore prend une dimension supplémentaire.
Le président des supporters zambiens, Peter Makembo, est pasteur de profession. Tout au long des 90 minutes, il chante inlassablement «Let’s go Zambia, let’s go», un tambour attaché autour du cou.
Le président de la Fédération zambienne des fans de sports ne s’imagine pas un instant ailleurs qu’en première ligne. «Quoi qu’il arrive sur le terrain, les joueurs peuvent lever les yeux vers les tribunes et voir un grand bonhomme qui donne le rythme. Et tout ce qui l’intéresse, c’est la victoire», confiait-il à Fifa.com quelques minutes après la brillante victoire (4:2) sur l’Iran.
Vêtu aux couleurs de son pays, Makembo prend son rôle de supporter en chef très au sérieux et juge son influence essentielle. «En football, le 12ème homme est souvent très important», souligne-t-il dans les travées du stade de la Coupe du monde de Jeju.
«Quand le 12ème homme s’endort, c’est là que les problèmes commencent. Nous devons faire en sorte que ça n’arrive pas. Nous sommes là pour leur donner ce petit plus, ce surcroît d’énergie que seuls les supporters peuvent apporter», poursuit-il. «La plupart des fans ont tendance à se laisser abattre quand leur équipe se retrouve en difficulté. Tout le monde a envie de voir son équipe gagner. C’est la raison pour laquelle il faut injecter encore davantage de force et de rythme quand les choses tournent mal sur le terrain.» Il espère trouver encore plus de supporters derrière lui au moment d’affronter l’Allema­gne ce mercredi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here