PARTAGER
L’autoroute du Sénégal Ila Touba, entre autres infrastructures, est financée par la Chine.

Après une enveloppe de 8 milliards de francs Cfa en 2019 pour améliorer la sécurité et la fluidité sur l’autoroute à péage, Senac Sa va faire plus cette année. Son directeur général a en effet annoncé hier un montant plus élevé pour l’année en cours. «Nous avons consacré 8 milliards de francs Cfa pour pouvoir entretenir et améliorer l’autoroute de l’avenir sur l’année 2019. C’est une somme de 11 milliards de francs qui sera consacrée pour l’année 2020», a dit Xavier Idier, lors d’une cérémonie à la station de Rufisque. Deux des plus grands projets réalisés avec l’enveloppe de 2019 ont été, selon M. Idier, l’élargissement de l’aire de péage de Thiaroye et l’amélioration de la qualité de la chaussée entre Rufisque et le Cicad. «Pour cette année, ce seront deux nouveaux projets, à savoir une augmentation du kilométrage éclairé conformément aux obligations contractuelles et l’élargissement de la barrière de Rufisque», a fait savoir le Dg de Senac Sa. Le kilométrage à éclairer à travers ce projet s’étend sur l’axe Keur Massar-Thiaroye et pas moins de 5,5 milliards de francs vont ainsi être mis à profit, à en croire M. Idier. «L’élargissement de la barrière de Rufisque va permettre d’avoir plus de fluidité avec des voies qui soient passantes de manière plus rapide», a-t-il dit sur le deuxième grand projet de l’année 2020. «Dix caméras supplémentaires vont être aussi installées pour avoir 80% de l’autoroute qui soient sous supervision vidéo», a encore avancé le Dg, intégrant toutes ces actions dans la «politique persévérante et permanente d’amélioration de l’infrastructure» qu’effectue l’exploitant engagé contractuellement à investir plus d’une centaine de milliards. «Sur la totalité de la concession, nos investissements à long terme s’évaluent à 150 milliards de francs Cfa. Donc, c’est une volonté permanente de maintenir le niveau de sécurité optimale de l’autoroute et de continuer à investir dans sa fluidité», a fait savoir Xavier Idier. «Ce sont les recettes péagères qui financent ces investissements», a-t-il par ailleurs signifié. Le directeur général s’est, sur la lancée, félicité des résultats de l’enquête clients réalisée sur le degré de satisfaction des usagers. «60% des utilisateurs s’avèrent satisfaits», a-t-il dit. La cérémonie a aussi été l’occasion pour Senac Sa de présenter la borne digitale de recharge et de consultation de solde Rapido. «Le premier va être installé à la Spherex de Diamniadio et tout au long de l’année. D’autres bornes vont être installées dans d’autres zones de la région de Dakar», a annoncé la présentatrice de la nouveauté.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here