PARTAGER

Le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Guèye, a procédé mardi, à la pose de la première pierre du quai de débarquement de Mboro sur mer réalisé à hauteur de 200 millions de francs Cfa.

Les pêcheurs de Mboro sur mer, dans la commune de Darou Khoudoss, département de Tiva­ouane, n’auront plus rien à envier à leurs pairs de Yoff, Ngaparou, Pointe Sarène et Potou. Un quai de débarquement leur sera livré dans un délai de cinq mois. C’est l’assurance du ministre de la Pêche et de l’économie maritime qui procédait mardi, à la pose de la première pierre de cette dite infrastructure. Oumar Guèye fera savoir que la mise en place de ce quai de débarquement, «traduit en acte concret un engagement de son excellence, M. Macky Sall, président de la République, pour l’amélioration des conditions de travail des acteurs de la pêche, notamment les pêcheurs, les femmes transformatrices, et les mareyeurs». D’un coût global de 200 millions de francs Cfa, l’infrastructure sera composée d’un hangar de débarcadère avec un laboratoire de contrôle sensoriel de produits halieutiques. Une halle de débarquement et réception de produits frais, une salle de traitement d’espèces pélagiques, de démersales et de céphalopodes sont également prévues. Sans compter, un bloc administratif composé d’un bureau de l’administration générale, mais également d’un bureau de gestion technique et financière, d’une salle polyvalente avec espace réunion ou formation et pool opérations courantes, d’une infirmerie, entre autres commodités…Devant les autorités administratives, locales, coutumières et les populations de Mboro sur mer, le ministre de la Pêche, Oumar Guèye, de signaler l’importance de la pêche dans la commune de Darou Khoudoss qui se traduit par «les débarquements estimés à plus de 13 000 tonnes en 2017 pour une valeur commerciale de 8,7milliards de francs Cfa, et par le nombre important de pêcheurs  (7000 pêcheurs pour le département de Tivaouane)». Pour dire tout l’engagement de son département «à réaliser le quai de débarquement en vue d’améliorer la qualité sanitaire des produits débarqués». Cette infrastructure, entièrement financée sur le Budget consolidé d’investissement  (Bci) du ministère de la Pêche et de l’économie maritime, va aussi, selon Oumar Guèye, «sensiblement contribuer à l’amélioration des conditions de travail des acteurs et de la qualité sanitaire des produits halieutiques commercialisés dans cette zone». Au-delà le ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Guèye, de rappeler «l’importance socio-économique et culturelle de la pêche au Sénégal» qui, selon lui, n’est plus à démontrer. En effet, explique-t-il, «le secteur de la pêche occupe le premier poste d’exportation du Sénégal avec 244 milliards de F Cfa, soit 19% des recettes d’exportations en 2017. Il participe à hauteur de 3,2% du Pib et joue un rôle clé dans la nutrition et la sécurité alimentaire en assurant près 70% des apports protéiniques d’origine animale et consommation per capita de 29kg/an supérieure à la moyenne mondiale qui tourne autour de 20kg/an». Ce rôle primordial justifie son choix parmi les secteurs prioritaires du Plan Sénégal émergent (Pse) à travers l’axe I qui ambitionne «la transformation structurelle de l’économie et croissance».
Le maire de la commune de Darou Khoudoss, Magor Kane, qui a remercié le ministre de la Pêche, au nom de ses populations pour la réalisation de cette infrastructure moderne qui entre dans le cadre de l’émergence, pour le bien-être des pêcheurs de la localité, rappelle que «l‘aménagement de ce quai va satisfaire une vieille et légitime doléance des pêcheurs de Mboro sur mer».
nfniang@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here