PARTAGER

Les Lions du Sénégal ont tenu en échec (1-1) le quintuple champion du monde hier en amical à Singapour. Les hommes de Aliou Cissé deviennent ainsi les premiers Africains à prendre des points devant le Brésil dans cette décennie. Crédité d’une grosse prestation, Sadio Mané a éclipsé un Neymar assez discret.

Sénégal-Brésil, c’était l’une des affiches les plus attendues lors de la journée Fifa d’octobre. Le Sénégal jouant pour la première fois de son histoire l’ogre brésilien. D’où les ingrédients réunis d’un match historique. A l’arrivée un score également historique avec des Lions séduisants qui ont tenu tête à la Seleção sur le score d’un but partout.
Tout a été joué en première mi-temps. Face à une équipe sénégalaise assez timide avec un bloc trop bas, l’attaquant de Liverpool Roberto Firmino ouvre le score à la 9ème minute sur un beau mouvement collectif. Servi dans la profondeur par Gabriel Jesus, l’attaquant de Liverpool trompe Alfred Gomis d’un joli lob.
Le Sénégal est cueilli à froid mais va tenter de réagir mais timidement avec cette frappe de loin de Gana Guèye qui ne trouve pas le cadre du portier brésilien.
A quelques secondes de la pause (45e+1′), les Lions vont égaliser. Décalé sur le côté gauche par Gana Guèye, après une superbe intervention de Koulibaly, Sadio Mané accélère, se sépare de Dani Alves, devance Marqinhos, avant d’être fauché dans la surface. Penalty. L’attaquant de Bristol City, Famara Diédhiou, s’en charge et égalise pour le Sénégal (1-1).

La belle frappe de Sadio sur le poteau
Malgré la montée en puissance du Sénégal, le gardien brésilien Ederson a sorti le grand jeu. Il a multiplié les arrêts, ce qui n’a pas permis aux Lions de prendre l’avantage.
Le Sénégal a en effet eu deux occasions pour l’emporter au finish sur une tentative lointaine de Sidy Sarr (85e) et une frappe enroulée de Mané repoussée par le poteau de Ederson (87e), tandis que le Brésil a cru pouvoir compter sur un dernier coup franc de Neymar pour fêter comme il se doit la victoire et la 100e du Parisien. En vain.
Comme jouant le frein à la main, sauf Sadio Mané, les 19 acteurs ont laissé un visage crispé dans cette rencontre prestigieuse car pour la première fois, le Sénégal affrontait le Brésil. Attendue, cette rencontre n’a vu qu’un seul joueur briller : Sadio Mané. Le Sénégalais a été dans tous les bons coups de la rencontre pour avoir été le détonateur du jeu des Lions et à l’origine du penalty transformé par Famara Diédhiou.

Les Lions gâchent la 100e de Neymar
Centenaire, Neymar n’a donc pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Positionné sur le flanc gauche de l’attaque brésilienne, le Parisien a bien été recherché, notamment par Coutinho. Mais soit la passe était imprécise, soit Gassama était là pour le serrer au plus près. Difficile de briller dans ces conditions. Et même lorsqu’il a été parfaitement servi plein axe par Coutinho, le natif de Mogi das Cruzes a raté son face-à-face avec Gomis (45e+2). Ce 100e match aura été triste pour la star brésilienne très discrète hier à Singapour.
Sadio Mané et ses coéquipiers tiennent en échec le quintuple champion du monde. Et ils deviennent les premiers Africains à prendre des points devant le Brésil dans cette décennie.
Ce dimanche, Neymar et Cie défieront une autre sélection africaine, le Nigeria.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here