PARTAGER

D’aucuns le comparent à Khalilou Fadiga, d’autres le jugent comme un milieu de terrain beaucoup plus complet. En tout cas, pour sa première sélection avec les Lions, Santy Ngom est très attendu cet après-midi en amical face à l’Ouzbékistan, à Casablanca.

Les Lions débutent leur programme de préparation pour le Mondial russe cet après-midi (16h Gmt) face l’Ouzbékistan à Casablanca. Un match très important pour le sélectionneur, Aliou Cissé, qui voudrait avoir certaines certitudes par rapport au groupe de 30 joueurs convoqués pour cette première phase de son plan-programme.
Avec le forfait de Idrissa Gana Guèye et les incertitudes liées à la participation de certains joueurs à ce match, comme Diao Baldé Keïta, Mame Biram Diouf et autres, le coach des Lions devrait lancer dans le bain quelques «bleus», comme le jeune Santy Ngom, qui va étrenner sa première sélection.
D’ailleurs par rapport à son choix, Aliou Cissé s’est expliqué : «Santy a une bonne marge de progression. J’ai eu à discuter avec l’entraîneur de Nantes, Claudio Ranieri, et il m’a dit des choses intéressantes sur le garçon. Il a une créativité qui est très intéressante et une bonne touche de balle. On a pensé à lui car cela fait un moment qu’on le suivait. Il a des qualités pour être dans ce groupe.»
Et comme pour donner raison à son coach, le milieu nantais a fait forte impression lors du premier galop des Lions à Casa, rapporte Sport221. «Il a séduit le public qui était présent. Entre feintes, passes et dribbles, le sociétaire du Fc Nantes régalait par son talent et son aise avec le ballon rond», commente le site sportif.
Gaucher de métier, Santy Ngom est comparé, par beaucoup d’observateurs, à l’ancien international, Khalilou Fadiga, de la Génération 2002. D’aucuns vont plus loin en le considérant comme un «milieu complet» car ayant un volume de jeu beaucoup plus intéressant.
Du coup, ce binational, né en France, de mère algérienne et de père sénégalais et qui a eu 25 ans le 7 mars dernier, sera très attendu cet après-midi face à l’Ouzbé­kistan. Et sauf surprise de dernière minute, il devrait démarrer au niveau de l’entrejeu des Lions.
D’autres joueurs sont aussi attendus. C’est le cas en défense, avec les deux latéraux gauches, Armand Traoré et Pape Ndiaye Souaré, qui évoluent à un poste où la concurrence est terrible. Au niveau de l’axe central aussi, le revenant Papy Djilobodji sera épié ainsi que Baye Oumar Niasse sur le front de l’attaque.
En face, les Lions devront faire preuve de prudence devant une équipe d’Ouzbékistan qui, à coup sûr, jouer sans complexe. D’ailleurs Joseph Koto a confié à l’Aps avoir noté chez les Ouzbeks U20 en 2015, beaucoup d’engagement. «Je les ai trouvés très engagés», prévient le nouveau coach des U23.
hdiandy@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here