PARTAGER
Aminata Mbengue Ndiaye, ministre de l’Élevage...

La situation pastorale est catastrophique, particulièrement au Nord du Sénégal, selon le ministre de l’Elevage et des productions animales. Les éleveurs rencontrent des difficultés pour nourrir le cheptel à cause de l’inabondance du fourrage au cours de l’hivernage dernier. «Même là où il n’y avait pas de déficit de fourrage, les éleveurs sont en train d’avoir des difficultés, parce que tous les transhumants qui ont quitté sont en train de surcharger les pâturages au niveau des autres régions et cela pose un problème national», alerte Aminata Mbengue Ndiaye. Elle informe que le gouvernement avait fait l’effort de débloquer 300 millions de francs Cfa pour l’achat d’aliments de bétail. «Dans notre budget également, nous avons 500 millions de francs Cfa pour l’achat d’aliments, mais destinés également à beaucoup d’autres activités sur le terrain telles que l’alimentation de nos animaux au niveau de nos différents centres. Je pense que c’est devenu une urgence», confie le ministre de l’Elevage et des productions animales.
Pour examiner la situation pastorale au niveau du Sahel et prendre des mesures qui permettront de sauver le cheptel, des réunions sont prévues au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here