PARTAGER

Car-Leneen va se présenter aux élections législatives du 30 juillet prochain en alliance avec des mouvements citoyens sous la bannière de la coalition la «3ème Voie politique/­Euttou askan wi». Am­satou Sow Sidibé, tête de liste de cette coalition, craint la fraude et prédit des élections difficiles.

Le parti Car-Leneen ira aux élections législatives du 30 juillet prochain sous la bannière de la coalition dénommée «La 3ème voie politique/Euttou askan wi». Selon Amsatou Sow Sidibé, tête de liste nationale de ladite coalition, Car-Leneen aura à ses côtés le mouvement citoyen Far ak Senegaal, le Mouvement d’en bas, le Mouvement Senegaal feppey metti, le Parti pour la démocratie et la citoyenneté ainsi que des associations de femmes, de jeunes, d’autorités religieuses et coutumières. «La 3ème voie politique/Euttou askan wi» va présenter 35 listes départementales. Mme Sidibé redoute déjà des élections «exceptionnellement difficiles», en raison de «l’incapacité du pouvoir à les organiser». Elle parle de «cacophonie manifeste» et souhaite que la fraude ne soit pas au rendez-vous le 30 juillet prochain. Pour le leader de Car-Leneen, les anomalies et les difficultés ont commencé avec la nouvelle carte d’identité biométrique de la Cedeao qui est, à ses yeux, d’une qualité défectueuse. «Elle est sans filiation apparente et inexploitable pour l’obtention de casier judiciaire», constate-t-elle.
L’ancienne ministre-conseillère du Président Sall note aussi que «des Sénégalais de la diaspora n’ont pas pu s’inscrire sur les listes électorales par défaillance du service public». En tous les cas, l’ex-candidate à la Présidentielle de 2012 promet la méthode inclusive pour qu’une fois à l’Hémicycle, sa coalition se fasse l’écho des préoccupations des populations à travers des propositions de lois. Une façon pour le président du Mouvement citoyen Far ak Senegaal, Ousmane Kane, membre de la coalition, de «relever le niveau du débat législatif» et de «rompre avec une Assemblée nationale devenue une caisse de résonnance de l’Exécutif».
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here