PARTAGER

Des femmes responsables dans divers secteurs d’activités et choisies comme mentors ont raconté hier leur trajectoire à des lycéennes de Thiès, Kennedy, Mbao, Mariama Ba et des étudiantes du Cesti, afin de les inspirer et les motiver dans les études et plus tard dans la vie professionnelle. «C’est quelque chose qui peut inspirer les filles de l’école sénégalaise et leur permettre de croire en elles-mêmes et de croire que demain elles peuvent occuper des positions pour servir leur pays», soutient le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, qui a présidé la 5e édition d’«Entre-elles», tenue dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la femme.
«Entre-elles», explique l’initiatrice de cet événement, vise à récompenser les meilleures apprenantes des établissements scolaires. «C’est une façon pour dire à ces jeunes filles non seulement vous êtes l’avenir, mais aussi de placer l’excellence au cœur de ce combat pour le leadership féminin. On peut aspirer à la parité, mais il faut surtout mériter le leadership féminin. Le leadership féminin ne se réclame pas, il faut le décrocher», a expliqué Amy Sarr Fall. Convaincue des capacités des Sénégalaises, la directrice d’Intelli­gences Magazine a par ailleurs plaidé pour plus de femmes au pouvoir. «On doit donner aux femmes la chance de servir le Sénégal. Il y a des femmes qui ont le potentiel, le bagage intellectuel, les valeurs qu’il faut et capables de faire les choses», plaide-t-elle.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here