PARTAGER

On n’a pas reconnu l’équipe à Tunis. Qu’est-ce qui s’est passé ?
On doit se dire qu’avoir la meilleure équipe ne veut pas dire qu’on va gagner le tournoi. On remercie le Bon Dieu. Je pense que tous les joueurs ont tout donné. On n’a pas eu le résultat qu’on voulait. C’est ce que Dieu a décidé.
Vous avez joué différemment à Dakar et Tunis. Pourquoi ?
En effet, la manière dont on a joué à Dakar et ici en Tunisie, c’est complètement différent. Faut savoir qu’à Dakar, on jouait en équipe. On exécutait les systèmes de jeu. Quand on est venu ici à Tunis, ça a été un peu différent. On n’a pas eu aussi d’adversaires qui nous faisaient jouer. On a un peu douté contre l’Angola, mais on a réussi à gagner le match. Contre le Nigeria, c’était complètement différent.
Est-ce que c’est le collectif qui a fait défaut ?
C’est vrai que tout le monde voulait prendre le jeu à son compte. C’est toujours difficile de vouloir porter l’équipe sur ses épaules.
Quel est le bilan que tirez-vous de votre participation ?
Personnellement, il y a beaucoup de choses à améliorer. Je ne suis pas satisfait. Mais cela m’a fait énormément plaisir de représenter ma Nation. Je crois que le meilleur reste à venir. On a encore des années devant nous avec la Coupe d’Afrique et la Coupe du monde. On reviendra en force inchallah.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here