PARTAGER

Il était le présentateur de l’émission musicale «Les merveilles de l’acoustic» sur la télévision publique. C’était lui qui animait également «Diaspora culture». Ancien rédacteur en chef à la Rts, Samba Laobé Dieng est décédé hier à l’âge de 67 ans des suites d’une maladie qui l’avait cloué au lit.

«Je lance un appel au président de la République, au Premier ministre, à la Fondation Servir le Sénégal, à Pape Dieng (son frère, directeur de la Sonacos, Ndlr), son épouse Ndèye Saly Diop Dieng, et à toutes les bonnes volontés pour m’aider à faciliter mon évacuation en France.» Ce cri du cœur, le journaliste Samba Laobé Dieng le lançait il y a quelques semaines. Il ajoutait au sujet de sa santé dans les colonnes de L’Observateur : «Je ne peux ni marcher ni m’asseoir», criant la nécessité d’une évacuation rapide en France. Hélas ! Depuis hier, l’ancien rédacteur en chef à la Rts n’est plus. Il a succombé à sa maladie.
Il faut se souvenir, l’illustre disparu avait initié l’émission musicale Les merveilles de l’acoustic sur la télévision publique et en était le présentateur vedette. Homme de télé et brillant journaliste, Samba Laobé Dieng fait surtout partie des mémoires de la presse locale. Il fut aussi présentateur de l’émission Dias­pora culture sur la Rts qui ouvrait, à l’époque, de larges fenêtres sur des sonorités com­me le jazz, le soul, le blues, etc.
Descendant des plus prestigieuses lignées royales du Cayor, comme le laisse aisément deviner son nom, l’ex rédacteur en chef à la Rts a marqué les téléspectateurs durant sa longue carrière achevée par une retraite. Hier, à l’annonce de sa disparition, plusieurs voix se sont émues de sa situation «précaire» au soir de sa vie.
arsene@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here