PARTAGER

Brillant chorégraphe et génial concepteur, le danseur Sangoné Vieira a vu son ascension arrêtée par la grande faucheuse. Il a été retrouvé mort à la plage des Mamelles après avoir «disparu» trois jours durant. Sa mort laisse inconsolables aussi bien sa famille biologique que tous ses collègues danseurs.

Sangoné Vieira a été retrouvé le dimanche dernier noyé à la plage des Mamelles. Une mort aussi soudaine que mystérieuse. «Disparu depuis trois jours, sans aucune nouvelle. Téléphone ouvert, mais ne décrochant pas… Repêché par les sapeurs-pompiers ce matin, tout habillé, sur une plage dakaroise. Ses affaires ? Disparues ! », lit-on dans un post de Me Khouraïchi Ba qui informe que le Parquet a été saisi. La dépouille a été transférée à l’hôpital Aristide le Dantec où l’autopsie se fera. La levée du corps est prévue aujourd’hui à la mosquée des Hlm Fass et l’enterrement au cimetière musulman de Yoff, selon ses proches qui s’en remettent à Dieu.
Au centre Blaise Senghor, ses collègues déplorent tous une grosse perte pour la communauté artistique. «C’est triste, on ne s’attendait pas à ça. Tous les danseurs sont très attristés par la nouvelle. C’était quelqu’un doté de beaucoup de talents, très créatif et innovant. On le côtoyait au quotidien. C’était un atout pour nous, mais les voies de Dieu sont impénétrables. C’est dur», soupire Gacirah Diagne, promotrice du Festival Kayy fecc et du battle national de la danse. De même, Mamadou Coumba Diouf regrette avoir perdu un frère, un instigateur de la danse. «Sangoné avait créé un concept nouveau, l’Afropop, qui a révolutionné la danse hip-hop. Ce qu’on recherche dans la danse hip-hop, Sangoné l’avait vu il y a presque une décennie. On est maintenant en train d’aller vers les danses traditionnelles, et lui avait tout de suite compris que pour marquer, il faillait la touche traditionnelle. Il avait réussi à combiner les deux. Plus qu’un danseur, c’était un artiste», dit-il avec des trémolos dans la voix.
Sur les réseaux sociaux, la communauté des danseurs et les amis ont aussi manifesté leur tristesse face à cette mort, réclamant surtout que lumière soit faite.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here