PARTAGER

L’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) sera inauguré le 7 décembre prochain. L’annonce a été faite mercredi à Saly par son directeur général, Abdoulaye Mbodj, lors d’un atelier de concertation.

Le directeur de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) a annoncé mercredi que les travaux sont presque terminés et que l’inauguration se fera avec un aéronef de la compagnie Air Sénégal Sa qui est aujourd’hui déjà créée. «C’est un défi et nous voulons qu’au soir du 7 décembre 2017, tout le Sénégal sache que l’Aibd a effectivement pris son envol. Nous voulons faire en sorte que ce pôle économique en gestation, et dont la ressource territoriale première demeure l’Aibd, soit mieux géré et que tout le monde se  l’approprie et accompagne sa gestion», a déclaré Abdoulaye Mbodj. Faisant le point sur la situation du projet, le directeur général de l’Aibd a précisé que le cargo village est la seule infrastructure non encore achevée. Par ailleurs, il a annoncé la construction du centre de maintenance sous forme de Parte­nariat public-privé (Ppp) dans la commune de Diass pour un coût de 34,765 milliards de francs Cfa. Abdoulaye Mbodj a soutenu qu’avec ce nouvel aéroport, le Sénégal va être un hub naturel, Dakar étant pratiquement au centre du monde, selon les distances aériennes.

Défis environnementaux
Même si elle présente des avantages pour le Sénégal, l’inauguration de cet aéroport présente des défis sur le plan environnemental. C’est pourquoi dans sa présentation, la directrice environnementale et sociale de l’Aibd, Aïssatou Thioubou, est revenue sur la grande complexité des interrelations entre la nouvelle structure et son territoire d’influence. Selon elle, autant l’aéroport a un impact sur les communautés voisines autant le comportement de ces dernières a également une influence sur l’exploitation durable de cet aéroport. A l’en croire, l’objectif visé à travers cet atelier est de sensibiliser les communes concernées sur les enjeux socio-économiques et environnementaux ainsi que les défis territoriaux de ce nouvel aéroport qui occupe une superficie de 4 500 hectares. «On a un territoire de très grande complexité parce que, non seulement on a une forte présence des populations, mais également beaucoup d’activités socio-économiques et des zones naturelles qui sont là. Sur le plan démographique, l’Aibd va provoquer un afflux de populations en plus des 5 000 personnes qui viendront travailler et loger dans ses alentours. Cela va entraîner une expansion urbaine avec un agrandissement certain de la plupart des collectivités locales des départements de Mbour, Dakar et Thiès», a souligné Mme Thioubou. Elle a également noté qu’au plan socio-économique, les activités de cet aéroport vont permettre l’émergence de nouvelles activités économiques ainsi que la diversification des emplois.
Face à ces nombreux défis, l’Aibd s’engage à renforcer les capacités des collectivités locales impliquées dans ce projet : «Nous voulons favoriser des pôles régionaux de développement et stimuler le potentiel de développement sur l’ensemble du territoire. Il faudrait regarder très sérieusement ces schémas pour que tout le monde s’entende, afin que l’on soit d’accord sur ce qu’il faut faire et que demain, on ne puisse pas dire qu’on n’est pas au courant ou qu’il y ait des problèmes», a rappelé le Dg de l’Aibd.

Respect des engagements
Pour les communes concernées, tout n’est pas rose. Leurs craintes concernent surtout les engagements pris. «Il y avait des engagements qui ont été pris, à savoir le déclassement de 300 ha pour reloger les personnes affectées par le projet, mais également le calcul des indemnisations des personnes qui ont été affectées. La première indemnisation était pour les 2 601 ha. Par la suite, il y a eu une extension qui a fait passer l’Aibd à 4 500 ha. Aujourd’hui, l’exploitation va commencer alors que les personnes qui étaient dans cette zone n’ont pas encore été indemnisées. La seule chose que nous demandons, c’est de tout faire pour respecter ces engagements», plaide Cheikh Tidiane Diouf, 1er adjoint au maire de la commune de Diass.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here