PARTAGER

Les jeunes du Niombato en mal de formation professionnelle et technique ont une belle occasion à saisir avec l’ouverture en octobre prochain du Centre départemental de formation professionnelle et technique de Sokone. C’est Sanoussi Diakité, directeur général de l’Office national de formation professionnelle (Onfp), qui a donné l’information le mercredi dernier au terme d’une visite de chantier effectuée sur le site.

Le Centre départemental de formation professionnelle et technique de Sokone ouvrira ses portes à la rentrée d’octobre prochain. C’est le directeur général de l’Office national de formation professionnelle (Onfp) qui l’a annoncé mercredi dernier, lors de la visite de chantier qu’il a effectuée sur le site. Cette infrastructure d’un coût de 202 millions 226 mille 945 F Cfa entre dans le cadre du programme de construction de centres départementaux de formation professionnelle et technique du ministère de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’artisanat.
Ce centre qui est érigé sur une superficie de 4ha est essentiellement composé de deux grands ateliers et d’un bâtiment principal abritant l’administration et les salles de cour théorique, avec une possibilité d’extension. A en croire Sanoussi Diakité, il pourra accueillir jusqu’à 200 étudiants par année voire plus, mais aussi des gens en activité et qui souhaiteraient bénéficier d’un renforcement de capacités. Trois filières y seront enseignées : il s’agit des métiers du bâtiment, de l’électricité (câblage domestique et industriel) ainsi que des techniques de transformation agro-alimentaire.
Pour le Dg de l’Onfp qui n’a pas manqué de se féliciter du niveau d’exécution (plus de 95%), mais surtout de la qualité des travaux réalisés par l’entreprise Sylla trading corporation (Stc), cet établissement sera un outil au service du développement local, conformément à la volonté des autorités étatiques de territorialiser les politiques publiques. Sous ce rapport, M. Diakité a fait savoir que ledit centre qui sera inauguré par le ministre de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’artisanat, Mamadou Talla, en principe au mois de novembre, permettra non seulement de valoriser davantage les nombreuses potentialités dont regorgent Sokone et environs, mais aussi de donner de l’emploi aux jeunes du Niombato en particulier.
Pour Mme Diama Cissé, premier adjoint au maire de Sokone, le fait que leur municipalité soit choisie pour abriter un tel joyau constitue une véritable aubaine pour eux. Aussi a-t-elle promis que la mairie mettra tout en œuvre pour faciliter l’achèvement des travaux afin de rendre fonctionnelle l’infrastructure dès la prochaine rentrée des classes.
dndong@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here