PARTAGER

Quatre organisations syndicales se sont démarquées de la sortie du ministre de l’Education nationale. Il s’agit du Saemss, du Cusems, du Sels/A et de l’Uden. «Nous ne sommes pas concernés. Le Saemss continue la lutte jusqu’à la matérialisation des accords», a clarifié Saourou Sène, Secrétaire général du Saemss, par téléphone. Mamadou Ndoye du Cusems et Abdou Faty du Sels/A ont adopté la même posture. Au bout du fil, M. Faty, Secrétaire général du Sels/A, a fait savoir que cette «suspension de la grève n’engage que Serigne Mbaye Thiam et non le G6». Il regrette : «On était proches d’une sortie de crise avec la poursuite des négociations entre nous, Mme la présidente du Haut conseil du dialogue social et les autres partenaires sociaux. Mais la sortie du ministre Serigne Mbaye Thiam a tout gâché. Il a pollué l’atmosphère.» Conséquence : le Sels/A, a prévenu Abdou Faty, va poursuivre son plan d’actions.

Seuls le Sels et le Snelas/Fc reprennent les classes
Même son de cloche chez le Secrétaire général de l’Uden, Abdourahmane Guèye, qui renchérit : «Le ministre nous a poignardés. On s’est rencontrés et je lui avais promis que l’Uden fera tout pour sauver les meubles. J’avais convoqué une réunion pour partager l’information avec les militants de l’Uden le 26 avril prochain. Entretemps, il fait une sortie pour dire que 4 syndicats vont arrêter la grève. Si l’Uden doit suspendre la grève, ce n’est pas le ministre qui va le dire. On a nos voies et moyens pour le faire.» Finalement, Souleymane Diallo, Secrétaire général du Sels, et Moustapha Ségnane du Snelas/Fc ont été reçus par le khalife des Tidianes hier à Tivaouane. A la fin de la rencontre, les deux organisations ont décidé de reprendre le chemin de l’école.
bgdiop@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here