PARTAGER

Les lauréats des Grands Prix du président de la République pour les Arts et pour les Lettres, édition 2017, recevront le mardi 19 décembre 2017 au Grand Théâtre national leur distinction des mains du parrain de ces trophées, le chef de l’Etat, Macky Sall. Une occasion pour le public de découvrir le 12ème lauréat de chacun des Grands Prix mis en compétition.

Le mardi 19 décembre 2017 sera un jour de sacre au Grand Théâtre national de Dakar pour les lauréats des Grands Prix du président de la République pour les Arts et pour les Lettres, édition 2017. C’est ce qui transparaît dans un communiqué du ministère de la Culture, organisateur de l’événement, parvenu hier au journal Le Quotidien. «La cérémonie officielle de ce grand événement de consécration et de célébration de la créativité artistique et littéraire», qui se tiendra à 10 heures précises, le même jour, fait suite à la décision du chef de l’Etat «de relancer cette grande fête de l’esprit, de la liberté et de l’excellence». Ainsi, le Président Macky Sall «rappelle, une fois encore, à la communauté de notre pays, le rôle éminent qu’elle joue au sein de la nation». Puisque «force est de reconnaître qu’une partie importante de l’image de marque du Sénégal à travers le monde, est liée au talent et à l’engagement de nos artistes et écrivains», souligne le document.
Pour rappel, les lauréats du Grand Prix du président de la République pour les Lettres sont jusqu’ici au nombre de onze. Ils ont été distingués de 1990 à 2012, mis à part les douze ans de léthargie qui ont caractérisé cette compétition littéraire (2000 à 2012). Et les lauréats d’alors se nomment successivement : Boubacar Boris Diop (les Tambours de la mémoire), Tita Mandeleau (Signare Anna), Ousmane Sembène (l’ensemble de son œuvre), Lamine Sine Diop (Poème du crépuscule), El Hadj Kassé (les Mamelles de Thiendella), Louis Camara (Le choix de l’Ori), Fama Diagne Sène (le chant des ténèbres), Seydi Sow (la reine des sorciers), Sada Weindé Ndiaye (un pont de lumière pour le fleuve), Sokhna Benga (la balade du sabador) et Cheikh Aliou Ndao (Pour l’ensemble de son œuvre).
Pour les lauréats du Grand Prix du président de la République pour les Arts, on a droit au même nombre entre 1990 et 2012 et au même temps de léthargie (12 ans). Et les lauréats d’alors s’appellent successivement : Serge Correa, artiste plasticien, Djibril Ndiaye, artiste plasticien, Coly Mbaye, comédien, Alioune Ndiaye, musicien-instrumentiste, Jean Pierre Leurs, metteur en scène, comédien, Baye Mouké Taraware, artiste plasticien, Oumar Seck, comédien, Mbaye Diop, artiste plasticien, Ndary Lô, artiste plasticien, Boubacar Guiro, metteur en scène, comédien et Souleymane Keïta.
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here