PARTAGER

Le meurtre de Binta Camara, entre autres délits notés ces derniers temps, a poussé le chef de l’Etat à prôner une criminalisation du viol et de la pédophilie. Le Président Macky Sall a annoncé hier, en marge de la cérémonie de levée des couleurs au palais de la République, qu’un projet de loi visant à criminalisant le viol et la pédophilie sera déposé bientôt sur la table de l’Assemblée nationale.

La recrudescence des viols ces derniers temps avec le meurtre de la demoiselle Binta Camara, qui a produit une onde de choc à travers l’étendue du pays, ne laisse pas insensible le premier des Sénégalais. Et la levée des couleurs hier au palais de la République était une belle occasion pour le chef de l’Etat d’exprimer sa détermination à barrer la route aux personnes accusées de viol et de pédophilie. C’est dans ce sillage qu’il a annoncé hier qu’un projet de loi dont le but est la criminalisation du viol et de la pédophilie sera soumis prochainement au vote des représentants du Peuple.
Pour le Président Macky Sall, les couches les plus fragiles de la société -les femmes ainsi que les garçons et les filles- méritent la protection qui leur revient de droit de la part de l’Etat. D’où sa déclaration devant les micros et caméras de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (Rts) : «J’ai donné des instructions fermes au ministre de la Justice, pour me présenter très prochainement en Conseil des ministres un projet de loi qui sera naturellement transféré à l’Assemblée nationale, visant la criminalisation du viol, mais également de la pédophilie.» Aussi, renforçant son plaidoyer, le chef de l’Etat plaide-t-il auprès des Sénégalais pour une dénonciation des auteurs de violences contre les femmes et la couche enfantine puisque, pour lui, l’Etat est déterminé à ce que «des mesures exceptionnelles dans le sens de rétablir non seulement la sécurité publique, des personnes et des biens, mais aussi de veiller à ce que des dispositions légales soient prises pour que ces actes puissent totalement être éradiqués».
Le projet de loi criminalisant le viol et la pédophilie, annoncé par le dirigeant sénégalais, demeure, aux yeux du Président Macky Sall, «une mesure forte» qui doit conduire à «des sanctions exemplaires». Le président de la Ré­publique reste convaincu que «cela pourra aider». Mais, à son sens, «il faut une mobilisation nationale parce que ces viols et ces violences se passent dans les familles».
Pour rappel, la tentative de viol suivie de meurtre de Binta Camara le 18 mai dernier à Tambacounda, fille du Dg de l’Agence de développement local (Adl), Malal Camara, par un des proches de ce dernier, le sieur Pape Alioune Fall, avait ému l’opinion nationale. L’au­teur présumé du meurtre est actuellement en détention à la Maison d’arrêt de Tamba.
Plusieurs marches de protestation ont été organisées à Dakar et dans beaucoup de régions par des femmes et des organisations œuvrant pour la protection et la défense de celles-ci.
mdiatta@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here