PARTAGER

Les autorités étatiques ont introduit dans le Plan triennal d’investissements prioritaires (Ptip 2018-2020), pour un montant de 17 milliards acquis, la construction du stade Assane Diouf de Rebeuss. La révélation a été faite, hier, par Cheikh Tidiane Niang et ses camarades lors d’une conférence de presse.

En juillet 2016, le président de la République, Macky Sall, lors d’un Conseil de ministres décentralisé tenu dans la banlieue de Dakar, a pris la décision de restituer le stade Assane Diouf à la jeunesse. Depuis lors, les sportifs, en particulier ceux de Rebeuss, attendaient des actes concrets de la part des pouvoirs publics. Et hier, le «Collectif pour la sauvegarde et la réhabilitation du stade Assane Diouf» a fait face à la presse pour apporter des éléments nouveaux dans le dossier.
Le porte-parole du jour, Mamadou Berthé, a donné la bonne nouvelle. Il révèle : «C’est désormais acquis et l’engagement attendu de l’Etat s’est concrétisé par la prise en compte de la totalité du financement de la reconstruction du stade Assane Diouf, par l’adoption du Plan triennal d’investissements prioritaires (Ptip 2018-2020), pour un montant de 17 milliards Cfa acquis.»
Au nom du mouvement et de toute la population, M. Berthé a salué «cette décision qui constitue à ses yeux une réponse positive aux différentes sollicitations et attentes, exprimées par la jeunesse de notre pays, face à un déficit alarmant en matière d’infrastructures sportives», s’est-il exprimé avec joie.
Le président du Collectif lui, est revenu sur les péripéties qui ont marqué le dossier du stade détruit au détriment du projet Kawssara. De 2004, année de la mise sur pied du Collectif, à aujourd’hui, Cheikh Tidiane Niang a fait un rappel de leur combat. A la même occasion, le Collectif «René Sanchez» a réitéré sa demande d’audience sollicitée auprès du chef de l’Etat. Toutefois, une source proche du dossier accuse certains hommes politiques d’être des obstacles à l’avancement de ce projet.

Un stade omnisports de 18 000 places
Pour rappel, le président de la République avait promis un nouveau stade pour un coût de 20 milliards de francs Cfa. Le Collectif avait déjà pris les devants. Car il dispose de la maquette du complexe de dernière génération qu’il envisage de construire avec l’appui de l’Etat. Il s’agira d’un stade omnisports de près de 18 000 places. Dans le plan, l’infrastructure sera dotée de toutes les commodités d’usage dont une zone de presse avec salles de travail et points multimédia, des zones dédiées notamment aux Vip, aux organisateurs d’évènements, aux personnes à mobilité réduite, ainsi que des espaces aménagés pour les activités externes (séminaires, manifestations culturelles, etc.), des espaces dédiés à la formation et des salles de sport (boxe, arts martiaux, gymnastique, etc.) et des parkings en sous-sol.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here