PARTAGER

36% des chefs de ménage ont arrêté de travailler à cause de la pandémie du Covid-19. 85% des ménages ont affirmé subir une baisse de leurs revenus alors que 6 /10 des ménages n’ont pas pu s’approvisionner en denrées alimentaires. C’est ce qu’a révélé une enquête menée par l’Ansd.

Parmi les chefs de ménage qui avaient un emploi avant la crise de la pandémie du Covid-19 au Sénégal, 60% ont conservé le même emploi, 4 % ont changé d’emploi et 36% ont arrêté de travailler dont 30% pour des motifs liés au Covid-19. Selon les résultats de l’enquête menée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) sur la période du 3 juin au 19 juillet 2020, les chefs de ménage travaillant dans les services, dans le commerce, dans l’Administration publique, dans les transports et les communications, dans les mines et carrières sont particulièrement touchés par la crise du coronavirus. «Les travailleurs de l’agriculture semblent beaucoup plus épargnés que leurs pairs», note-on dans le rapport.
D’après la même source, 85% des ménages ont affirmé subir une baisse de leurs revenus. Les revenus qui se contractent le plus étant le revenu des entreprises familiales non agricoles et les transferts privés à l’endroit des ménages.
Concernant l’accès des ménages aux services de base, six ménages sur dix ont essayé de s’approvisionner en produits alimentaires sans le pouvoir. Alors qu’un quart des ménages qui ont eu besoin de soins médicaux n’y ont pas eu accès, la principale raison évoquée a été le manque d’argent. 67% des ménages affirment ne pas accéder aux soins médicaux par manque d’argent, 23% par peur du Covid-19, 12% par manque de transport, 5% pour indisponibilité de personnel médical, 2% refusés pour manque de place et 1% pour problème de sécurité.
Les résultats de cette note sont issus des données du 1er passage de l’enquête téléphonique à Haute fréquence (Hfs) collectées auprès des ménages du 3 juin au 19 juillet 2020. L’échantillon, représentatif au niveau national, est basé sur l’Enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages (Ehcvm) de 2018/19. L’enquête Hfs a été administrée sur un échantillon de 1220 ménages. Le questionnaire d’enquête a été conçu pour suivre l’impact du Covid-19 sur les ménages et a couvert des sujets tels que la connaissance du Covid-19, l’impact du Covid-19 sur les activités économiques et les sources de revenus, l’accès aux services de base et la perception de bien-être.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here