PARTAGER

Le procès en appel de l’affaire des faux médicaments de Touba Bélél était  prévu hier, au Tribu­nal correctionnel de Diourbel. Toutefois, d’après la Rfm, l’audience  est renvoyée jusqu’au 27 mai. Les raisons du renvoi s’expliquent, d’après la radio, par l’absence de l’un des accusés, Mamadou Woury Diallo. Ce dernier, dit-on, bénéficierait d’une grâce présidentielle alors qu’il n’y a aucun document qui atteste  de cette grâce. Par conséquent, le juge a demandé une vérification de la situation carcérale de ce détenu.
Le mis en cause  a été condamné, en première instance, par le Tribunal correctionnel  de Diourbel,  à une peine de  5  ans. Il a été reconnu coupable des délits de trafic de faux médicaments, exercice illégal de métier de pharmacien et association de malfaiteurs. Les faux médicaments sont évalués à 1,350 milliard de francs Cfa.
Seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here