PARTAGER

Au lendemain du discours « rassembleur » de Macky Sall, les avis sont partagés selon les camps. En effet, le pouvoir applaudi tandis que l’opposition se braque. Tour d’horizon des réactions.

Abdou Khadre Seck journaliste : « Cet appel semble destiné à l’ancien Président Wade »

« C’est un appel qui, en principe, ouvre une ère d’apaisement après un premier mandat tendu marqué par plusieurs affaires judiciaires dont Karim Wade et Khalifa Sall. Un quinquennat sous le signe du dialogue. C’est le message qu’il lance. Mais le dialogue est-il sincère ? J’en doute vraiment d’autant plus que c’est le énième appel. On se rappelle des concertations que l’opposition avait boycottées sous prétexte que les termes de référence n’étaient pas connus. J’en doute d’autant plus que plus d’une dizaine de jeunes et femmes de l’opposition sont en ce moment arrêtées. Cet appel semble destiné à l’ancien Président Wade. Sachant que son retour est lié au sort de son fils ».

Abdoul Mbaye de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail : « L’urgence n’est pas au dialogue »

«L’urgence n’est pas au dialogue. L’heure est à l’audit indépendant du fichier électoral, au respect du droit de manifester et de protester, à l’arrêt de toutes les mesures d’intimidation et à la libération des prisonniers politiques. Le président de la République Macky Sall, élu avec un taux de 58,26 %,  n’a pas besoin de l’opposition comme allié pour poursuivre sa route, à moins que ce ne soit pour participer à une nouvelle curée selon la motivation traditionnelle des coalitions et autres agrégats politiques dans notre pays ».

La socialiste Aissata Tall Sall du mouvement Osez l’avenir : « On ne peut pas douter de la volonté du Président Macky Sall de dialoguer »

« Ce pays a toujours été un pays de dialogue. C’est dans notre tradition républicaine et je peux le dire ainsi. Mais aujourd’hui, le niveau auquel le Président le porte est un niveau jusque-là insoupçonné Faire de telle sorte que d’anciens chefs d’Etat viennent participer ou donner leurs idées ou leur apport à ce dialogue-là, est pour moi est une chose extrêmement importante. Je crois qu’on ne peut pas douter de la volonté du Président Macky Sall de dialoguer avec toutes les forces vives de la nation. Il dit qu’il le fera et il le fera avec les anciens chefs d’Etat»

Khalifa Mboj Secrétaire permanent du Pur : « Nous n’avons aucune difficulté à répondre au dialogue de Macky Sall MAIS … »

«Nous n’avons aucune difficulté à répondre au dialogue de Macky Sall. Le président entame son dernier mandat et le Sénégal va demeurer. Nous saluons cet appel au dialogue. Maintenant, il y’ a une seule exigence pour participer à ces dialogues, c’est que ce dialogue soit sincère. Le président nous avait appelés à un dialogue sur le processus électoral. Nous avions fait des propositions allant dans le sens du bulletin unique (afin) d’avoir un bon fichier. Mais ce qui l’intéressait, c’était son parrainage ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here