PARTAGER

L’Association des juristes africains (Aja) invite les nouveaux dirigeants du Mali «à organiser la tenue d’élections régulières libres et transparentes conformément a la Charte africaine de la démocratie des élections et de la Bonne gouvernance adoptée le 30 janvier 2007». Dans un communiqué, l’Aja rappelle l’importance du «rétablissement du calendrier républicain par le Comité national de salut du Peuple (Cnsp) ainsi que l’organisation d’élections libres et transparentes sous le contrôle de la Communauté internationale». Cela, ajoute le document, «afin que le Mali retrouve sa place dans le concert des démocraties modernes et aussi afin d’éviter la persistance des sanctions au plan international dans un contexte marqué par la crise». Les juristes africains exigent également «le respect des institutions démocratiques de la République du Mali, condition sine qua non d’une reconnaissance de la Communauté internationale». En outre, ils invitent «les nouveaux dirigeants maliens à la résilience».
S’adressant à la Cedeao et à l’Union africaine ainsi qu’à l’équipe militaire en exercice au Mali, l’Aja les invite «à ouvrir de larges concertations et à discuter sur un nouveau calendrier républicain, une réforme profonde des institutions pour une meilleure gouvernance des ressources publiques conformément à la volonté exprimée par une bonne partie du Peuple malien et la charte africaine de la démocratie et de la gouvernance». Dans ce cadre, l’Aja informe qu’elle est «prête à aider à l’organisation d’assises de réflexion sur la réforme des institutions comme ça a été le cas au Sénégal en 2015».
Par ailleurs, les juristes africains attirent l’attention sur le fait que «la continuité de l’Etat de droit, la préservation de la paix civile et le respect de la souveraineté populaire à travers le vote régulier, doivent être préservés en toutes circonstances». Dans cette dynamique, ils ont appelé «les institutions internationales, notamment les Nations unies à toujours faire preuve de responsabilité pour préserver la paix au Mali en tenant compte de l’expression de la volonté des peuples qui constituent les rocs sur lesquels se fondent les Nations au-delà des Etats».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here