PARTAGER

Le ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, est appelé à veiller à l’application des dispositions législatives et réglementaires dans toute leur rigueur pour le respect de la dignité de l’enseignant. C’est l’exigence du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes), section enseignement moyen secondaire général (Emsg) et celle de l’éducation physique sportive (Eps). Cela fait suite à plusieurs cas d’agression.

Plus de violence exercée sur un enseignant dans le milieu scolaire ! C’est le cri du cœur du Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes). En effet, pour l’année scolaire en cours, le Sudes dénombre plusieurs cas d’«agres­sion», notamment Henry Coly de Oussouye, Mamadou Niane Diop du Cem de Louga Artillerie et Coumba Ngom, professeur d’Eps au Cem Fallilou Mbacké de Dakar. Et les sections enseignement moyen secondaire général (Emsg) et éducation physique sportive (Eps) du Sudes constatent avec amertume que leurs collègues ont été «victimes de violences physiques». Les auteurs de ces violences sont les élèves ou parents d’élèves, d’après un communiqué du Sudes. Ces syndicalistes disent : «Nous constatons pour le déplorer une violence inouïe exercée sur les enseignants dans l’exercice de leur fonction. Le Sudes/ enseignement moyen secondaire général (Emsg) et le Sudes/ éducation physique sportive (Eps) condamnent fermement ces agressions physiques en exprimant aux collègues toute leur solidarité. Il déplore que, ces dernières années, l’espace scolaire soit devenu un lieu d’agressions contre les enseignants dispensateurs de savoir et d’éducation.»
Ainsi, ces enseignants réclament du ministre de l’Education nationale, Mamadou Talla, l’application des dispositions législatives et réglementaires dans toute leur rigueur pour le respect de la dignité de l’enseignant. Dans la même veine, les enseignants interpellent la tutelle pour exiger des mesures fortes pour assurer la sécurité de l’enseignant en veillant notamment sur son intégrité physique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here