PARTAGER

En conférence de presse à l’Institut islamique de Dakar hier, la Commission nationale de concertation du croissant lunaire a insisté et persisté que «le croissant lunaire n’a été aperçu nulle part au Sénégal le samedi» pour clarifier le débat sur la Korité qui a été fêtée dans la division. Par la même occasion, le président de ladite commission, Iyane Thiam, a appelé «tout le monde à toujours respecter les recommandations d’Allah».

Après deux Korité célébrées cette année au Sénégal, la polémique continue d’enfler. La Commission nationale de concertation du croissant lunaire (Conacoc) reste formelle : «Le croissant lunaire n’a été aperçu nulle part au Sénégal le samedi.» Une façon de justifier son appel à fêter l’Eid le lundi, contrairement à une certaine partie de la communauté musulmane qui l’a célébrée le dimanche. En conférence de presse hier, à l’Institut islamique de Dakar, le président de la Conacoc a apporté la réplique à un certain Mansour Samb, membre de ladite commission, qui avait déclaré que la lune a été aperçue au Sénégal le samedi. «Effectivement, il a assisté à la réunion de la commission du début à la fin, mais personne à sa présence n’a téléphoné à la commission pour dire que le croissant lunaire a été aperçu à tel endroit, jamais. Ce n’est qu’après, le dimanche, qu’on a appris à la radio que Mansour Samb a dit que le croissant lunaire a été aperçu. Et que lui, en tant que membre de la commission, a demandé à ses coreligionnaires de fêter la korité le dimanche, contrairement à la décision de la commission», précise Ahmed Iyane Thiam.
Cependant, Oustaz Thiam admet que «même s’il nous avait donné cette information le samedi, elle n’est pas suffisante pour que nous disions au Peuple sénégalais de fêter l’Eid el-fitr le dimanche. Parce qu’effectivement, celui qui a donné l’information è Mansour Samb ne s’est pas présenté et dire qui il est. Est-ce qu’il est musulman ? Est-ce qu’il est un bon musulman ?» Il dit fonder cet argument sur les préceptes de l’islam selon lesquels «quand quelqu’un dit : ‘’J’ai aperçu le croissant lunaire’’. Dieu nous dit : ‘’Il faut être sûr de sa religion musulmane et il faut être sûr qu’il est honnête conformément aux directives de la charia ou des recommandations du prophète Moham­mad(Psl)’’.» Après cette division notée entre les communautés, Iyane Thiam, au nom de la commission, dira : «Nous nous excusons d’abord auprès de tous. Et nous demandons à tout le monde de toujours respecter les recommandations d’Allah d’une manière juste.»
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here