PARTAGER

L’année 2020 marque le 40ème anniversaire de la présence des volontaires japonais au Sénégal. D’après l’ambassadeur du pays du Soleil Levant, ils sont plus de 1 200 volontaires japonais à soutenir les efforts de développement socio-économique du Sénégal depuis 1980. Après 2 années de travail, 7 volontaires sont en fin de mission au Sénégal. Deux de leurs représentants ont restitué les résultats de leurs activités au Sénégal au cours d’une cérémonie organisée à l’ambassade. «J’ai travaillé en tant qu’actrice communautaire pour sensibiliser sur l’hygiène publique à Diofior», a confié Miki Taka­hashi, une des volontaires.
Dans un wolof à peine compréhensible, Mai Sugawara dit avoir beaucoup aimé la ville de Mbacké où elle a travaillé au sein de l’Inspection d’académie. «J’ai enseigné les mathématiques, les arts plastiques et l’éducation physique à des élèves du cycle élémentaire. J’ai bien aimé Mbacké et particulièrement Touba», dit-elle. Le choix des domaines de l’éducation et de la santé est loin d’être fortuit. «Ce sont les domaines prioritaires du Sénégal. C’est le gouvernement et les localités qui ont sollicité notre présence avec leurs activités. C’est la nécessité et le besoin de la communauté qui expliquent la présence de ces volontaires», explique Mariko Comazaki, première adjointe au représentant résident de la Jica au Sénégal. Elle précise que ces volontaires, une quarantaine actuellement, sont éparpillés un peu partout à travers le Sénégal.
Ces actions entrent dans le cadre de l’appui au développement du Sénégal par le Japon. D’ailleurs, l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Tatsuo Arai, a affiché la volonté de son pays à renforcer sa coopération avec le Sénégal. A ce titre, le diplomate a rappelé que son pays appuie le Pse dans les domaines des infrastructures, de la santé, de l’électricité, de l’eau, dans la construction de port, l’agriculture, la pêche…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here