PARTAGER
Assome Aminata Diatta, ministre du Commerce.

Le Centre africain de complémentarité scolaire, universitaire et de promotion offre 100 bourses d’études toutes filières confondues aux étudiants et au personnel du ministère du Commerce et des Pme. Cette attribution entre dans le cadre d’une coopération entre ce département ministériel et l’organisation panafricaine.

Le Centre africain de complémentarité scolaire, universitaire et de promotion (Cacsup) a remis hier, 100 bourses et demi-bourses au directeur de cabinet du ministre du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (Pme). Ces bourses sont dédiées aux étudiants du Bfem au master toutes filières confondues mais également au personnel du ministère pour un renforcement de leurs capacités.
«Au-delà de l’aspect social de ce geste ô combien symbolique, c’est une préparation minutieuse au renforcement de l’économie de notre pays par une jeunesse bien formée», a salué Ousmane Goudiaby. Pour le directeur de Cabinet de Assome Aminata Diatta, le Cacsup est une aubaine dans les secteurs de l’éducation et de la formation professionnelle.
Au-delà des bourses, le Cacsup et le ministère du Commerce et des Pme ont noué une coopération pour permettre une plus grande efficacité dans l’encadrement des jeunes.
«Chers jeunes, nous vous demandons d’y croire et de croire au rêve d’une cité internationale dynamique et performante pour qu’enfin chaque jeune trouve sa place et puisse à son tour interagir avec ce monde en perpétuelle mutation et dont les fondamentaux ne sont rien d’autre que la performance de tous dans une société forte, idéale et exemplaire», a exhorté M. Goudiaby.
Le Cacsup œuvre pour le développement de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’environnement et de la santé en Afrique. L’organisation panafricaine a été créée pour soutenir les étudiants de familles modestes très souvent en difficulté pour poursuivre leurs études.
Par ailleurs, le Cacsup a coopté Assome Aminata Diatta pour le parrainage de la super coupe des nations universitaire, organisée par le Cocinuf et qui aura lieu le 23 février prochain au stade du Coud.
La cérémonie de remise des bourses a été suivie par une autre signature de convention entre le Cacsup et la commune de Médina Chérif, région de Kolda.
«Cette convention nous permettra d’octroyer chaque année 50 demi-bourses aux étudiants de votre commune mais également à son personnel», a indiqué le coordonnateur du Cacsup, Ibrahima Eloi Sarr. Dans le cadre de cette convention, la commune de Médina Chérif va attribuer 150 hectares au Cacsup pour construire un centre sous régional de qualification professionnelle. Ce centre va former les jeunes et les femmes sur l’entrepreneuriat dans les domaines agricole, avicole, piscicole, mais aussi dans les métiers du Btp.
ksonko@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here