PARTAGER

Après le déploiement des forces de la Cedeao aux portes de Banjul, ils étaient au moins 45 mille réfugiés gambiens au Sénégal, selon les estimations de l’Onu. Les régions de Fatick, Kaolack, Kaffrine ont été, à l’image de la Casamance, des terres d’accueil pour ces milliers de Gambiens, Ghanéens, Libériens, Libanais, Guinéens, Mauri­ta­niens. Dans un communiqué, ces élus locaux «félicitent», Macky Sall pour «le soutien considérable et diligent apporté aux maires des collectivités territoriales du Pôle territoire du Sine-Sa­loum pour l’accueil, l’assistance et la sécurité pour les réfugiés».
Le président du collectif, Oumar Bâ, par ailleurs maire de la commune de Ndiob et ses camarades ont aussi apprécié à sa juste valeur, l’attitude du Sénégal qui a accepté l’investiture du nouveau Président gambien, Adama Barrow à Dakar. Dans le même sillage, ils ont salué le rôle «déterminant» joué par le chef suprême des armées sénégalaises «pour avoir encouragé une gestion pacifique de cette crise, puis facilité et modéré le processus de négociation entre la Cedeao et le Président sortant, Yahya Jammeh, pour avoir assuré le commandement des forces armées de la Cedeao pour l’intervention en Gambie».
Les maires du Sine-Saloum ont rappelé dans leur communiqué avec regret, les péripéties de la Présidentielle du 1er décembre dernier. Après le départ en exil de Jammeh en Guinée Equa­to­riale, Adama Barrow a  commencé à mettre en place son équipe. Fatumata Tambajang Jallow, 64 ans,  a été nommée vice-Prési­dente de la Gambie.

msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here