PARTAGER

Depuis quelque temps, nous lisons ça et là des discours avec des relents de rébellion au sein du parti au pouvoir, l’Apr. Certains donnent l’impression de se dire que c’est le moment ou jamais. Des menaces de scission à peine voilées sont portées par d’autres et les attaques fusent de partout. Chacun y va de son petit point de presse pour décliner des ambitions. Que se passe-t-il ? Pourquoi aujourd’hui ? Cela aurait-il été possible lors du premier mandat du Président Macky Sall ? Personne ne le pense.
Aujourd’hui que le Président a informé qu’il ne briguera pas un troisième mandat, certains commencent à rêver en se disant que 2024 c’est maintenant et cela passe par les Locales. Ils sont bien nombreux à vouloir déposer une liste parallèle s’ils ne sont pas investis par la coalition au pouvoir lors des Locales.
Il y a certes des frustrés au sein du parti, mais il faudra les sérier en deux catégories : ceux et celles qui le sont parce qu’ils se sentent lésés de n’avoir jamais bénéficié d’un retour de l’ascenseur proportionnellement à leur engagement, et un second groupe composé de gens qui pensent que tout doit leur revenir. Ces derniers ont été un temps nommés à des postes de responsabilité, mais depuis qu’ils ont été remplacés, ils ne cessent de ruminer leur colère.
Il y a aussi ces personnes qui ne semblent pas être contentes de la station qu’elles occupent, car leur rêve était beaucoup plus grand.
Sinon, comment comprendre le mutisme et le désengagement total de certains responsables qui ont perdu leur poste au profit d’autres ? Faites le monitoring et vous verrez qu’ils sont très nombreux. On ne les entend plus. Tout porte à croire qu’ils n’étaient là que pour des strapontins. Hélas !
Ils sont nombreux, ceux-là qui oublient royalement que la devise de l’Apr c’est «Travail – Solidarité – Dignité».
Qui est réellement chevillé à ce triptyque ?
Travailler pour l’émergence du Sénégal, être solidaire à tous les membres du parti et garder sa dignité devant l’épreuve, telle est la voie tracée par le Président Macky Sall en mettant en place son parti.
Qui est aujourd’hui sur cette voie-là ? Qui ?
Nombreux sont les militants anonymes qui forment la grande famille du Président Macky Sall et qui sont laissés à eux-mêmes. Ils ne peuvent plus accéder facilement aux différents responsables. Dans chaque localité, chacun a fini de former son petit groupe de soutien comme s’il y avait un parti dans le parti. On s’identifie maintenant par proche d’un tel au lieu de frère ou sœur d’un même parti. Chacun se retrouve avec ses proches pour comploter sur un autre frère ou sœur de parti. Quel manque de solidarité !
S’agissant des structures du parti, l’on fonctionne comme si tous les membres étaient à Dakar. Et l’intérieur du pays, qui s’en occupe ?
A Saraya, Fongolimby, Daga­na… n’y a-t-on pas des élèves, des femmes, des jeunes, des cadres… membres de l’Apr ?
C’est à ceux-là et celles-là, responsables de ces structures (Meer, Cojer, Mouvement des femmes, des cadres…), d’organiser l’animation et la mobilisation partout au Sénégal et à l’extérieur. Attendre que le Président le fasse à votre place serait un début d’échec. Lui, il a un agenda assez chargé et des responsabilités énormes au niveau national et international. C’est pour le suppléer auprès des militants et membres de l’Apr qu’il vous a choisis. Le comprendre ainsi est un début de réussite dans la mission à vous confiée.
Ceux qui pensent qu’il est temps d’engager le combat de la succession de Macky Sall à la tête du pays n’ont rien compris. Si vous pensez un seul instant que vous bénéficiez du même aura que le président de la République ou du quart de la moitié de son talent politique, alors déclarez votre candidature et vous verrez combien les Sénégalais sont lucides ! Ce n’est pas parce que vous avez été dans un gouvernement ou à une station quelconque que les Sénégalais vous feront confiance pour diriger le pays. Allez demander à ces anciens Premiers ministres ou présidents de l’Assemblée nationale qui ont eu à briguer le suffrage des Sénégalais ! Le réveil a toujours été brutal.
Aujourd’hui, la seule chose à faire, c’est de remobiliser l’Apr à travers ses structures et de consolider les acquis afin de prétendre survivre dans le landerneau politique après 2024.
Il est temps pour vous de faire l’introspection nécessaire afin de découvrir la seule réalité qui vaille : les Sénégalais ont élu le Président Macky Sall et que vous n’existez qu’à travers lui.
Aidez-le à rassembler sa famille politique et à réussir le pari de l’émergence du Sénégal au grand bonheur de tous nos compatriotes ! 2024, ce n’est pas maintenant. Commencez par prier Allah d’être là à cette date et en bonne santé !
«Fekke ak tal».
Souleymane LY
julesly@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here