PARTAGER

Sidiki Kaba n’est plus le président de l’Assemblée des Etats Parties au Statut de Rome de la de la Cour pénale internationale (Cpi). Le ministre sénégalais des Affaires étrangères a en effet passé le flambeau hier, indique un communiqué de presse rendu public par ses services hier. Ledit document annonce aussi que Sidiki Kaba «a rendu un vibrant hommage au président de la République, Macky Sall, qui a présenté, soutenu, promu sa candidature validée à l’unanimité, le 8 décembre 2014». Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur n’a pas manqué d’adresser ses remerciements au Président Macky Sall «pour son appui à tous les niveaux durant ces trois dernières années».
De son côté, le Secrétaire général des Nations-Unies, indique-t-on, n’est pas resté indifférent au travail abattu par le ministre sénégalais. Puisque l’on parle d’un «message puissant» de Antonio Guterres, «dans lequel il rend hommage au président sortant de l’Assemblée des Etats Parties de la Cpi, Me Sidiki Kaba, avec le sentiment d’une mis­sion pleinement remplie, ne quitte pas pour autant la justice internationale».
Sidiki Kaba poursuivra «cette mission à lui confiée par le Président Macky Sall avec l’élection de notre pays au comité des droits de l’Homme des Nations- Unies où le Sénégal a été brillamment élu le 16 octobre 2017, lors de la 72ème session de l’Assemblée générale par 188 voix», ajoute-t-on.
mdiatta@leqauotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here