PARTAGER

Après 5 ans et 2 mois comme directeur général, Thierno Seydou Niane quitte la Caisse des dépôts et consignations avec «un sentiment du devoir accompli». Mais avant de passer le témoin à Aliou Sall, l’économiste s’est taillé un bilan positif. Selon lui, la Cdc est aujourd’hui «le bras financier de l’Etat en matière d’investissements structurants». Au cours de la cérémonie de passation de services, il s’est expliqué : «Entre 2012 et 2016, la Cdc a vu ses ratios s’apprécier positivement à une nette amélioration. Ses fonds propres s’établissent à 3,5 milliards de francs Cfa contre 1,28 milliard en 2012, soit une hausse cumulée de plus de 162%. Le bilan a connu une bonne croissance avec un total de près de 130 milliards en 2016 contre 69 milliards en 2012. Le niveau de participation dans 16 sociétés issues de plus de 10 secteurs d’activités différents (énergie, transports aériens, énergies renouvelables, assurance, banque, tourisme, agriculture, télécommunications, santé, habitat social, pharmacie) s’élèvent à près de 75 milliards de francs Cfa.»
Cette situation, d’après M. Niane, a permis à la Cdc de s’impliquer dans le montage de projets et programmes structurants en parfaite intelligence avec les orientations du Pse. Il s’agit du Programme immobilier de Bambilor avec la construction de 5 000 logements sociaux sur une période de 5 ans, le projet immobilier de Mamelles qui sera une cité résidentielle, le Saraba Club Med d’un coût global de 41,3 milliards avec la construction d’un Village de vacances sur un terrain de 30 ha dans la Petite Côte.
De plus, rappelle Thierno Seydou Niane, l’institution souscrit régulièrement aux appels publics à l’épargne lancé par l’Etat du Sénégal. «Dans la période 2011-2016, la Cdc a souscrit à 5 émissions de l’Etat du Sénégal pour un montant de près de 5 milliards et 2 bons du Trésor pour 3,5 milliards. Ce qui porte son niveau de participation aux appels publics à l’épargne à près de 8 milliards sur 6 ans», se félicite-t-il.
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here