PARTAGER

Sa libération était attendue ce 30 septembre. C’est fait, Barthélemy Dias a humé l’air de la liberté depuis hier. Seulement, il est sorti de Rebeuss à 5h du matin pour rejoindre son domicile, dit-on, «à bord d’un taxi». Une heure inhabituelle qui suscite beaucoup de curiosité. Il semblerait que les autorités pénitentiaires n’ont pas voulu d’attroupement aux abords de la prison alors que les proches du maire de Mermoz-Sacré Cœur envisageaient de l’accueillir en grande pompe. Surtout quelques heures seulement après la victoire de Soham El Wardini de la coalition de Khalifa Sall qui a conservé le fauteuil de maire de Dakar. L’on annonce que Dias-fils devrait s’adresser à la presse ce mardi.
Barth’ avait été condamné à 6 mois de prison ferme le 17 avril dernier pour «outrage à magistrat» et «provocation d’attroupement non armé». Et ce, quelques heures seulement après le verdict du procès de son mentor, Khalifa Sall. C’est libre qu’il comparaîtra devant la Cour appel dans l’affaire Ndiaga Diouf.
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here