PARTAGER

Après avoir récusé Aly Ngouille Ndiaye et boudé les rencontres qu’il a présidées, le Pds revient à de meilleurs sentiments. Le parti de Wade a, en effet, décidé de participer aux rencontres initiées par le ministre de l’Intérieur pour la préparation des élections territoriales. Cependant, les Libéraux, qui prennent acte du maintien du parrainage, exigent le respect de la date du 1er décembre pour l’organisation desdites élections.

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) rejoint la table de Aly Ngouille Ndiaye qu’elle avait boudée pendant longtemps. En effet, les Libéraux avaient indiqué qu’ils ne participeraient plus à une rencontre dirigée par le ministre de l’Intérieur qu’ils ont toujours récusé. «Le Parti démocratique a désigné une délégation pour participer à la rencontre initiée par le ministre l’Intérieur dans le cadre de la préparation des élections territoriales du 1er décembre 2019», indique un communiqué. Le Secrétaire général national chargé des élections dudit parti rappelle, cependant, que les mandats des conseillers échus le 29 juin 2019 ont été prorogés de manière «illégitime» par le Président Macky Sall. Par conséquent, avertit Cheikh Dieng, le Pds «exige du gouvernement le respect de la nouvelle date du 1er décembre 2019 pour l’organisation des élections territoriales et s’oppose à toute forme de confiscation du suffrage des électeurs, même par le biais d’un nouveau report du scrutin ou par l’installation de délégations spéciales».

Le Pds prend acte
du maintien du
parrainage pour
les Locales
Le Parti de Abdoulaye Wade dit également «prendre acte du maintien du système de parrainage pour les prochaines élections locales». Ce, alors que les observateurs de l’Union européenne avaient recommandé l’abandon de ce système «dans les meilleurs délais». Une proposition qui avait mis l’Etat du Sénégal dans tous ses états. En revanche, Me Wade et ses «frères» exigent que le gouvernement prenne toutes les dispositions «nécessaires» pour que les partis puissent suivre et évaluer le processus de parrainage au niveau des préfectures et sous-préfectures, «conformément aux dispositions pertinentes de la loi, en incluant les listes concernées dans l’ensemble du processus». Le Pds dénonce, par ailleurs, «les récentes mesures d’augmentation des prix des produits pétroliers qui engendrent une cascade de hausses sur ceux des denrées de première nécessité, du transport et de l’électricité».
Stagiaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here