PARTAGER

A l’été 2014, une traductrice du Fbi, chargée de suivre un terroriste du groupe EI en Syrie, avait quitté les Etats-Unis pour aller l’épouser en secret. L’affaire a été révélée par la chaîne Cnn. La jeune femme, Daniela Greene, a vite regretté cette histoire d’amour improbable. Elle est rentrée en Amérique où elle vient de passer deux années dans une prison fédérale.

Daniela Greene est une jeune Tchèque qui a vécu son rêve américain : après un mariage et des diplômes universitaires brillamment obtenus, elle débarque au Fbi où elle occupe un poste de traductrice, lui permettant d’obtenir une accréditation secret défense.
Plus tard, elle devient responsable du dossier Cuspert, plus connu sous le nom d’Abu Talha al-Almani, un ancien rappeur allemand devenu l’un des porte-parole du groupe Etat islamique. Daniela Greene tombe alors amoureuse, à distance, de la cible de son enquête, qui appelle à commettre des attentats.
L’affaire est si banale qu’elle prêterait à sourire si la romance ne finissait pas en prison.

Les tourtereaux communiquent des mois via les réseaux sociaux
En 2014, la jeune femme ment au Fbi et prétend rendre visite à ses parents en Allemagne. Elle achète en réalité un aller simple pour la Turquie, d’où elle rejoint son amoureux en Syrie. Elle le prévient alors que le Fbi est à ses trousses.
Le mariage aussitôt prononcé, Daniela Greene se rend compte de son erreur. Elle parvient au bout d’un mois à fuir la Syrie et à rentrer en Amérique où son ancien employeur, le Fbi, l’attend pour la juger. Elle vient de passer deux ans dans une prison fédérale.
rfi.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here