PARTAGER

Le juge des flagrants délits du Tribunal de grande instance de Dakar a infligé la correction au prévenu Mohamed Niass pour les délits de rébellion et d’outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions. Il a été reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés et condamné à une peine de 45 jours. Il va verser au Trésor public la somme de 50 mille franc Cfa en guise d’amende. Le procureur avait requis 6 mois d’emprisonnement ferme et une amende de 50 mille francs Cfa. En effet, d’après le procès-verbal d’enquête, le prévenu a été arrêté devant l’hôpital Principal de Dakar pour avoir insulté un gendarme en faction du nom de Amadou Mansour Guèye. Le mis en cause avait sollicité les services du gendarme pour qu’il lui affrète un taxi. L’homme en bleu lui signifiera qu’il n’est pas là pour ça. Il lui demandera par la suite de lui prêter son téléphone pour aviser sa maman. Demande que le gendarme a satisfait. A un moment donné Mohamed Niass s’est mis devant la porte d’entrée de l’établissement sanitaire. Et il refuse de quitter devant les injonctions de la sentinelle. Pour avoir fait 1 mois de prison dans le passé pour coups et blessures volontaires, le prévenu a présenté ses excuses au Tribunal pour échapper à une éventuelle condamnation. Malheureusement pour lui, le juge lui a délivré son ticket pour la prison.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here