PARTAGER
Oumar Youm, ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement

C’est la guerre des mouvements à Cambérène. C’est le moins que l’on puisse dire après l’audience que le ministre des Transports et de l’équipement a accordée, mardi dernier, aux membres du mouvement «Cambérène Mognou Nior» pour la poursuite des travaux de la Vdn prolongée qui connaissent des lenteurs et causent des désagréments aux usagers avec de multiples bouchons.
Sous la direction du petit-fils du Khalife général des Layènnes, Chérif Abdoulaye Thiaw Laye, Seydina Laye Junior, le  mouvement «Cambérène Sama Gox» monte au créneau pour dire qu’il ne reconnait «aucune légitimité» au mouvement «Cambérène Mognou Nior» pour parler au nom de Camberène en accusant ses membres  «de ne rouler que pour leurs propres inté­rêts». «Nous disons au ministre Oumar Youm que nous n’avons pas mandaté les membres de ce mouvement qu’il a reçus mardi dernier. Ils prétendent parler en notre nom alors que nous ne les avons pas délégués pour le faire. Ce mouvement n’est constitué que d‘un groupuscule de personnes qui  ne roulent que pour leurs propres intérêts», dénonce Gora Niang.
A sa suite, le petit-fils du Khalife général des Layènes, Seydina Laye Junior, a attiré l’attention sur le fait qu’il y a beaucoup de mouvements qui prétendent parler au nom de Cambérène alors que ces gens se servent de la localité pour se «remplir les poches».  «La seule chose qui doit prévaloir est de défendre l’intérêt de Cambérène. Toute démarche autre que celle-ci est vouée à l’échec», prévient le petit-fils du Khalife général des Layènes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here