PARTAGER

La Plateforme des acteurs de la société civile pour la transparence des élections (Pacte) a rendu visite hier au maire de Dakar. La délégation conduite par le président de cette organisation, Mazide Ndiaye, comprenait aus­si, selon un communiqué, Em­manuel Ndione de Enda-Graf, Alassane Seck de la Lsdh et Ababacar Fall du Gradec. La Pacte dit avoir noté la «ferme volonté réaffirmée» de Khalifa Sall de «rester sur ses principes, même s’il devait rester en prison avec la conscience tranquille, convaincu de n’avoir commis aucun délit». En tant que société civile, la Plateforme souligne que «Khalifa Sall, comme tout citoyen, a le droit d’avoir des ambitions pour la ville ou le pays ainsi que celui d’être candidat à toute élection». Elle souhaite, par conséquent, que «la raison prévale et que les droits des citoyens soient respectés». La délégation de la Pacte a également indiqué qu’elle souhaite rencontrer le ministre de la Justice «surtout pour comprendre ce qui rend nécessaire l’emprisonnement» du maire de Dakar «avant les Législatives alors qu’il est présumé innocent».
hamath@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here