PARTAGER

Le Directeur général de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi), le Gabonais Paulin Edou Edou s’apprête à quitter ses fonctions. Ce sera en juillet prochain après deux mandats de cinq ans passés à la tête de la structure. Après «les bons et loyaux services rendus à l’Afrique», M. Paulin Edou Edou a reçu une distinction de reconnaissance de  l’Ordre national du Lion décerné par le Président Macky Sall en marge de la cérémonie de remise des chèques aux 21 inventeurs et innovateurs sénégalais.  «Lors du Conseil d’administration en décembre dernier à Nouakchott, puisque M. Paul Edou Edou  était sur le départ, nous avons préconisé que les Etats lui témoignent cette reconnaissance. Lorsque l’information a été portée à sa connaissance, le Président Macky Sall a pris un décret pour faire de lui l’officier de l’ordre national du Lion»,  a soutenu le ministre de l’In­dustrie et des mines, Aly Ngouille Ndiaye.
Arrivé à la tête de l’organisation en 2007,  M. Paul Edou n’a pas oublié les critiques, qui avaient escorté sa nomination. «Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années. Lorsque je suis devenu Dg de l’Oapi, je n’étais âgé que d’une quarantaine d’années. Macron est devenu Président à 39 ans.  On disait que j’étais inexpérimenté, que je n’allais rien réussir.  J’étais un bulldozer pour doter l’Afrique des outils, je suis mis au service de l’Oapi. Si j’ai bien travaillé ou pas, l’avenir en jugera. Cette reconnaissance prouve que les pays membres de l’Oapi nous suivent dans ce que nous faisons.»
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here