PARTAGER

Humilié par Tottenham (0-3) à Old Trafford, Manchester United réalise son plus mauvais départ depuis l’avènement de la Premier League en 1992 (3 sur 9).
A l’issue du coup de sifflet final et la terrible gifle infligée par les Spurs, le technicien portugais s’est dirigé vers les supportes pour les applaudir plusieurs minutes, le regard dans le vide. Les fans ont à leur tour acclamé leur entraîneur, malgré la débâcle. Une scène que d’aucuns interprètent comme une marque de soutien, d’autres comme un geste d’adieu.

Une conférence express de 259 secondes
En conférence de presse, où il n’est resté que 259 secondes, Mourinho n’a pas eu le même calme que face à ses sympathisants. De plus en plus sous pression, le coach portugais s’est emporté face à un journaliste. «Continuez ! Continuez ! Nous avons perdu ici la saison dernière contre Séville, parce que nous ne méritions pas de gagner, parce que nous étions mauvais. Aujourd’hui, les joueurs ont quitté le terrain après avoir perdu à domicile. Et ils ont été applaudis parce qu’ils le méritaient. Donc vous essayez encore, encore…», a-t-il d’abord lancé, avant de s’emporter. «Quel est le résultat ? 3-0. Trois, comme trois championnats. J’ai gagné plus de fois le championnat que les 19 autres managers réunis. Trois. Donc respect, respect!», a-t-il prolongé, dégoûté, agacé.
Il a ensuite quitté la salle en adressant un regard plein de mépris aux représentants de la presse. Reste à voir comment réagiront les dirigeants mancuniens à ce nouveau coup de sang de José Mourinho.

Les missiles de la presse anglaise
Et l’entraîneur portugais en prend forcément pour son grade à la Une de la presse anglaise. «Tu seras viré demain matin», peut-on voir sur le Mirror. «C’est le pire départ de l’histoire de Mourinho», retient le Times. C’est «la misère pour Mourinho», résume ainsi le Daily Telegraph, pendant que le Guardian transforme son surnom du Special One en Sullen One, c’est-à-dire «le maussade».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here