PARTAGER

Plus de liste parallèle du Réseau des enseignants de l’Alliance pour la République, tendance Amath Suzanne Camara, aux Législatives du 30 juillet. Aujourd’hui, l’adjoint de Youssou Touré et sa tendance ont «définitivement enterré la coalition Dekkal goox» qu’ils avaient annoncée. En conférence de presse samedi, M. Camara a donné les raisons de cette renonciation. «Le président de la République nous a demandé de surseoir à la liste que nous voulions déposer pour les élections législatives. Il nous a aussi demandé de nous ranger derrière Youssou Touré. Nous avons accepté les deux requêtes du président de notre parti», explique-t-il. Cependant, même si Amath Suzanne Camara affirme que la page de la bataille entre les deux camps est «définitivement tournée», il a dévoilé le message de son camp adressé à Macky Sall au cours d’une rencontre. Il dit : «Nous lui avons demandé de peser de tout son poids pour faire revenir Youssou Touré à la raison pour qu’on puisse travailler dorénavant en paix.»
Par rapport au «problème de gestion et de fonctionnement de la structure» du coordonnateur Youssou Touré qu’ils ont toujours dénoncé, M. Camara a déclaré que «Macky Sall est dans de bonnes dispositions pour la réorganisation de la structure». Dans le registre des Législatives, il a appelé à l’unité derrière le président de la coalition Benno bokk yaakaar. D’après lui, «les débats de bas étage et les querelles de positionnement ne feront que nous desservir».
Réagissant à la mise sur pied de Manko taxawu senegaal, ces enseignants de l’Apr minimisent et estiment que les leaders de cette grande coalition de l’opposition constituent une «bande de marchands d’illusions, dirigée par un père revanchard et son ex-fils putatif qui n’a aucune crédibilité». Par conséquent, promet-il, «quelle que soit l’unité de l’opposition, il n’y aura pas de cohabitation dans ce pays».

msakine@lequotidien.sn