PARTAGER

Les jeunes de Kédougou ont élevé la voix après la mort accidentelle d’un Agent de sécurité de proximité (Asp). Après l’inhumation de l’Asp à 14h 33mn au cimetière musulman de Kédougou, les jeunes à l’unisson ont dénoncé avec la dernière énergie les pouvoirs publics. Avertis depuis fort longtemps, ils ont observé un mutisme à l’égard des gros camions. Un point de presse a été organisé par la suite.
«Aujourd’hui, c’est l’ensemble des populations de Kédougou qui sont mobilisées, particulièrement la jeunesse. L’évènement qui a eu lieu hier et à l’origine de la mort horrible de notre frère Sadio Kanté dit Petit, suite à un accident causé par un camion gros porteur en provenance du Mali, a touché toute la population de Kédougou», souligne le président du Conseil régional de la jeunesse de Kédougou, Ousmane Mamadou Soumaré. «C’est l’occasion aussi pour nous d’attirer l’attention des autorités sur la voie de contournement. Elles savent bien que ces routes constituent un énorme danger pour les populations. Dans toutes les agglomérations du Sénégal, ces gros porteurs font des dégâts énormes», renseigne M. Soumaré. «Nous dénonçons fermement ces accidents graves causés par les gros porteurs et lançons un appel aux autorités administratives et locales pour créer des voies de contournement», indique-t-il.
«Pour Kédougou, il y a déjà une voie de contournement qui a été repérée pour permettre aux populations de vivre dans la quiétude. Aujourd’hui, il est nécessaire de trouver des ressources pour créer cette voie de contournement dans les plus brefs délais», plaide M. Soumaré.
Ces jeunes ont décidé de se retrouver aujourd’hui vers 10 heures pour rencontrer les autorités administratives et locales pour leur signifier leur «mécontentement», mais aussi le fait que les populations de Kédou­gou sont vraiment fatiguées de supporter les accidents.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here