PARTAGER

Après plus de trois semaines de grève, qui ont paralysé le système judiciaire et l’administration,  le Syndicat des travailleurs de la justice (Sytjust) a décidé finalement de suspendre son mouvement suite aux négociations qu’il a eues avec le gouvernement mercredi dernier. Selon Me Ameth Touré, joint par téléphone, cette discussion avec les autorités a porté sur la réforme statutaire, qui permet aux travailleurs d’avoir un plan de carrière. En fait, à cause de la précarité de leur emploi, nombre d’entre eux ne se font pas prier pour migrer vers des prairies plus prometteuses. Sur ce point, informe le chargé de communication du Sytjust, le gouvernement s’est engagé à satisfaire leur demande.
L’autre revendication, qui a fait objet de négociation entre les parties, c’est le régime indem­ni­taire.  Selon Me Ameth Touré, sur cette question, le gouvernement a fait part de sa volonté  de renvoyer  certains points aux travaux qui portent sur l’audit sur le système de rémunération de la Fonction publique.  Le Sytjust, informe en outre Me Touré, a  aussi discuté avec le gouvernement de la question du traitement salarial. Mais à en croire toujours le greffier, l’Etat a marqué sa volonté  d’accompagner progressivement les travailleurs sur ce point.
justin@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here