PARTAGER

La station d’essence du promoteur Demba Kâ à Thiès a été visitée dans la nuit du vendredi au samedi par de grands bandits. En effet, une bande de malfrats armés jusqu’aux dents a fait irruption dans ladite station d’essence, située à l’entrée de la ville de Thiès, pour ensuite pointer une arme sur l’agent de sécurité avant d’emporter la caisse du pompiste et du boutiquier Low price, estimée à plus d’un million de F Cfa. Selon les témoignages recueillis, les bandits seraient au nombre de sept. Ils ont d’abord pris en otage le vigile avant d’aller dévaliser la boutique Low Price pour finir leur sale besogne auprès du pompiste à qui ils ont soutiré la totalité des recettes qu’il détenait par devers lui.
Les clients, qui étaient sur place au moment des faits ont pris la tangente face à la menace des bandits qui tiraient des balles. Mais le plus bizarre dans cette affaire digne d’un film de gangster, est que les malfrats encagoulés ont pris la retraite des lieux à pieds, en marchant après avoir cassé les vitres de la boutique. Aussitôt alertée, la police scientifique s’est déployée sur les lieux pour constater les dégâts. Une enquête est ouverte. Cette énième attaque met à nu le problème de l’insécurité à Thiès et dans le pays tout entier avec la recrudescence d’actes de banditisme et de gangstérisme depuis quelque temps.
nfniang@lequotidien.sn