PARTAGER

Conformément aux mesures prises par le Président Alassane Ouattara et le Conseil national de sécurité, les maquis, bars, restaurants, boîtes de nuit et bien d’autres commerces ont baissé le rideau.
Du coup, la mesure de confinement à domicile a fortement réduit les activités économiques au point de restreindre davantage les revenus de certains ménages qui luttaient déjà pour ne serait-ce que s’offrir un seul repas par jour.
Aussi, face à cette grande paupérisation qui gagne du terrain avec l’apparition de cette pneumonie virale, le coronavirus, qui décime la planète, l’international Wilfried Zaha a-t-il décidé de faire parler son cœur en volant au secours de ses compatriotes.
C’est ainsi que le jeudi 26 mars 2020, l’attaquant des Eléphants a apporté un soutien en vivres à des familles à revenus faibles dans des communes du district d’Abidjan.
Ces dons de ce footballeur professionnel ivoirien sont parvenus aux bénéficiaires par le truchement de sa Fondation, et surtout de sa génitrice qui est au four et au moulin sur le terrain pour accomplir l’élan de solidarité de son fils.
Rappelons qu’à Londres également, le buteur de Crystal Palace a mis une cinquantaine d’appartements à disposition du personnel soignant.

Don de Drogba : L‘Etat ivoirien dément
L’info circulait dans la presse. Didier Drogba aurait fait un don d’un million d’euros soit 650 million Cfa à l’Etat ivoirien pour le soutenir dans sa lutte contre la pandémie du coronavirus qui fait des ravages dans le monde entier. Mais il s’agit d’une fake news.
En effet, l’information a été démentie par un cadre du ministère ivoirien de la Solidarité : «Pour l’instant, on a reçu aucun don de la part de M. Didier Drogba. Ce n’est pas bien de faire véhiculer de fausses informations dans la situation que nous vivons.»
Même l’entourage du l’ancien capitaine des Eléphants a démenti cette rumeur : «Ce n’est pas vrai. Didier n’a pas encore fait de don à l’Etat de Côte d’Ivoire. Mais il ne restera tout de même pas inactif durant cette crise sanitaire.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here