PARTAGER

L’avocat Abdoulaye Tine s’est lancé dans la course à la Présidentielle de 2019. Le mandataire de l’Union sociale libérale, Papa Moussa Saliou Guèye, a déposé au Conseil constitutionnel, la déclaration d’investiture de leur candidat, Me Abdoulaye Tine. Cependant, il faut signaler que l’Usl (Union Sociale Libérale) n’est pas en phase avec la loi sur le parrainage adoptée le 19 avril dernier par l’Assemblée nationale. D’ail­leurs, à en croire Me Tine, «c’est une loi irréfléchie qui constitue un danger pour la démocratie» sénégalaise. Après le dépôt de sa candidature, Abdoulaye Tine est revenu sur son opposition à la loi sur le parrainage. Il estime que celle-ci est «contraire aux engagements internationaux du Sénégal pour des élections libres, démocratiques, transparentes et loyales».
Pour rappel, la robe noire soutenue par plusieurs partis de l’opposition avait introduit devant la Cour de justice de la Cedeao un recours en annulation. Il a ainsi informé que la Cour de justice de cette organisation se prononcera avant le 22 décembre sur son recours. Qu’est-ce qui se passera si la Cour ordonne l’arrêt immédiat du processus électoral au Sénégal ? «Un report s’imposerait et dans ce cas, il va falloir mettre en place un gouvernement national de transition pour gérer cette situation d’impasse», explique Me Tine.
d.dem@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here