PARTAGER

Malick Gakou espère toujours candidater à la Présidentielle du 24 février prochain. Le leader du Grand parti, recalé après l’étape de la régularisation du parrainage, attend du Conseil constitutionnel un «rétablissement dans (ses) droits», après son recours déposé lundi dernier. Gakou a émis cette position hier, lors de la réunion du Secrétariat exécutif national (Sen) du Grand parti/Suxali senegaal (Gps), réitérant au passage son ancrage dans le Collectif des 25 candidats (C25) de l’opposition. Dans un communiqué, il souligne que cette structure de coordination est «mise en place pour arrêter les dérives autocratiques du Président Macky Sall avec une unité d’actions pour le bouter hors du pouvoir».
Dans cette perspective, il lance un «vibrant appel aux militants et sympathisants afin de participer activement aux différentes actions initiées à la base par les forces vives de la Nation». Gakou ajoute : «Le seul mot d’ordre qui vaille pour l’instant, c’est la mobilisation et encore la mobilisation pour relever les défis prochains qui nous interpellent tous (…). La résolution de ces problèmes passera nécessairement par une victoire au soir du 24 février des forces patriotiques, soucieuses de la sauvegarde de l’intérêt exclusif du Sénégal et des Sénégalais.»
bgdiop@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here