PARTAGER

Les exceptions soulevées, lundi dernier, par les avocats dans le dossier de l’affaire de la saisie de drogue à l’Ucad ont été rejetées hier par le juge. L’affaire sera jugée au fond lundi prochain en flagrants délits. Mohamed Niang, Mamadou Senghor, Martiale Sané et Mouhamed Diédhiou ont été arrêtés le 15 novembre en possession de chanvre indien à l’Ucad. La défense avait demandé l’annulation du procès-verbal d’enquête préliminaire pour «violation» de l’article 5 du règlement de l’Uemoa. Mais, les avocats ont considéré la perquisition effectuée par les vigiles de l’Ucad qui ne sont pas des officiers de police judiciaire comme étant une autre «violation».
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here