PARTAGER

L’affaire Aïda Diallo semble désormais connaître son épilogue. En effet, la veuve du guide des thiantacounes s’est engagée à se repentir moins de 24 heures après avoir été bannie de la communauté par le Khalife général des mourides. Serigne Mountakha Bassirou Mbacké lui a accordé son pardon et l’a invitée à toujours respecter la charia.

Tout est bien qui finit bien pour Sokhna Aïda, exfiltrée mercredi de Ngabou suite à la manifestation de courroux de certains talibés, qui voulaient la rappeler à l’ordre. Serigne Mountakha Bassirou Mbacké a décidé d’accorder son pardon à la veuve du guide des thiantacounes, après qu’elle a présenté des excuses publiques à la communauté mouride. Un geste apprécié à sa juste valeur par le guide suprême de Touba, qui ne pouvait pas ignorer ce repenti public. Serigne Mountakha Bassirou Mbacké explique : «Quelle que soit la gravité d’une faute commise, un pardon peut être accordé au fauteur.» Le petit-fils de Serigne Touba précise : «Nous acceptons volontiers les excuses de Sokhna Aïda Saliou Diallo tout en espérant qu’elles sont sincères. Et, qu’elle tachera à respecter la Charia et les enseignements de Serigne Touba.» Cette rédemption de l’ex-reine des thiantacounes peut faciliter son retour en grâce auprès de l’Establishment mouride, qui n’avait caché sa colère pour condamner ses agissements.
Légèrement habillée d’un grand boubou sans «mak up» encore moins de cheveux naturels, Sokhna Aïda Diallo est apparue dévastée par la deuxième sortie de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. La troisième femme de Cheikh Béthio Thioune s’est vite repentie en demandant pardon au Khalife général des mourides. «Je demande pardon en tant que disciple de Serigne Touba car nous vivons uniquement pour Serigne Touba et notre adoration pour lui est sans limite. Je demande pardon à Serigne Mountakha Bassirou Mbacké pour toutes les erreurs que nous avons commises volontairement ou involontairement. Il est non seulement notre marabout mais aussi il est comme un père pour nous», se dédouane-t-elle. Et Sokhna Aïda Diallo de poursuivre : «Nous lui présentons nos sincères regrets pour tous les actes posés qui sont en déphasage avec les enseignements de Cheikhoul Khadim.» Dans sa sortie, elle a estimé qu’ils n’ont nullement eu «l’intention de nuire à la Oumah islamique encore moins la communauté mouride et les enseignements de Serigne Touba en particulier». Au lendemain du pardon à elle accordé par le khalife des mourides, elle a invité, via son porte-parole, les disciples à suivre à la lettre les recommandations et interdits du Khalife général des mourides, qui est le «représentant de Cheikh Ahmadou Bamba sur terre», à «s’abstenir de tout commentaire sur les réseaux sociaux».
Probablement, on va assister ce samedi à la passation de pouvoir dans les rangs des thiantacounes, après que Serigne Saliou Thioune a convoqué tous les Diawrigne à une rencontre à Mermoz. Ce sera une première depuis qu’il a été intronisé par Serigne Mountakha comme le guide spirituel des thiantacounes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here