PARTAGER

Le projet Bus rapid transit (Brt) dont les travaux vont être lancés aujourd’hui par le chef de l’Etat va coûter 300 milliards de F Cfa et transporter 300 mille voyageurs par jour. Ce nouveau système de transport de masse permettra de réduire de moitié le temps de parcours entre le centre-ville et la banlieue dakaroise.

C’est aujourd’hui que les travaux de Bus rapid transit (Brt) seront lancés. L’objectif de ce projet est de relier la «gare routière de Petersen en centre-ville à la préfecture de Guédiawaye». Présenté par les autorités comme un «nouveau système de transport de masse», le Brt va coûter «environ 300 milliards de F Cfa ». Dans un document publié en prélude au lancement des travaux de ce projet, le Bureau d’information gouvernementale (Big) renseigne que «le Brt possèdera un parc riche de 144 bus articulés, qui transporteront jusqu’à 300 mille voyageurs par jour». Cela, ajoute-t-il, «avec un temps de parcours réduit de moitié entre la banlieue et le centre-ville de Dakar». Dans son document, le Big souligne que «la première ligne pilote de bus sur voies réservées s’étendra sur une longueur de 18,3 km pour un temps de parcours estimé à 45 minutes, soit une réduction de moitié pour un trajet qui dure habituellement 95 minutes». Ce projet, d’après les estimations, augmentera de 12% «la proportion de population régionale pouvant accéder au centre-ville en moins de 60 minutes». Cette proportion va ainsi passer de 57 à 69%. Expliquant le projet Brt qui circule sur des voies réservées, le Big informe que c’est «un système de Transport collectif en site propre (Tcsp), à l’image d’un tramway». Il ajoute dans son document que «jusqu’à 300 mille voyageurs peuvent être transportés chaque jour dans des conditions de transport optimales, avec la possibilité de dépassement au droit des stations». Il faut noter qu’il est prévu quatre types de services de bus. Il s’agit «de la ligne omnibus préfecture de Guédiawaye – gare de Petersen avec arrêts à toutes les stations, la ligne semi-express préfecture de Guédia­waye – gare de Petersen avec arrêts à certaines stations, la ligne express préfecture de Gué­diawaye – gare de Petersen avec arrêts aux stations les plus importantes, la ligne express Grand Médine – gare de Peter­sen sans arrêt». Selon le Big, «les lignes semi express et express ont pour but de réduire les temps d’arrêt en station et donc d’optimiser le temps de trans­port en augmentant la vitesse commerciale». En outre, le document renseigne que «trois pôles d’échanges avec des services de haute qualité, des traversées piétonnes et cheminements en station et aussi un aménagement paysager mo­der­ne sur l’axe du Brt» sont prévus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here