PARTAGER

La Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) est contre la démarche actuelle de l’opposition qui «manque de vision stratégique». Babacar Diop et Cie fustigent l’attitude de Manko wattu Senegaal qui passe son temps à contester alors que le régime en place est en train de dérouler «tranquillement sa stratégie redoutable de conservation du pouvoir». Dans un communiqué, la Jds avertit Malick Gackou et ses camarades. Selon eux, à l’état actuel des conditions d’obtention de la nouvelle carte d’identité biométrique et des inscriptions sur les listes électorales, la situation est favorable à Macky Sall. Alors, pour une victoire de l’opposition aux Législatives du 2 juillet prochain, ces jeunes Socialistes invitent les détracteurs du régime en place à réorienter leur stratégie. «Elle (la coalition) doit s’inscrire dans une logique plus offensive, articulée autour d’une plateforme pour inciter les Sénégalais à s’inscrire massivement au cours de cette période d’inscription gratuite, à retirer leur carte d’électeur, et surtout à aller voter le jour du scrutin», conseillent-ils.
Selon la Jds, une «cohabitation forcée» en juillet 2017 entre le front de l’opposition et la mouvance présidentielle passe «impérativement» par une inscription massive sur les listes électorales. Pour elle, cette question doit être prise au sérieux par Gackou et les autres membres du front. Pour deux raisons d’après eux : «La première est liée au mode de scrutin qui favorise le parti au pouvoir. Deuxiè­mement, le seul fait d’être au pouvoir accorde à la majorité actuelle un avantage comparatif lorsqu’il s’agit d’entretenir une clientèle politique et de la mobiliser à voter en sa faveur. Conséquemment, lorsque les non-inscrits et les abstentions deviennent importants, le parti au pouvoir est plus en mesure d’user des moyens colossaux pour rassembler son camp et s’offrir une victoire.»

msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here