PARTAGER

Après l’incendie du Daaka, c’était l’organisation de secours pour sauver les blessés. Lesquels ont été évacués au Centre hospitalier régional de Tambacounda, qui a reçu en urgence, au moins 13 personnes essentiellement du troisième âge. Les populations des zones originaires du Nord seraient les plus touchées, informent des sources. C’est la tristesse et la désolation à l’hôpital où les gens criaient de désespoir en regardant les corps brûlés, des crânes saignants des patients, qui gémissaient de douleur. C’est la consternation !
L’hôpital régional de Tamba a mis en place un dispositif d’urgence pour essayer de sauver ces grands brûlés en mobilisant toutes ses équipes.  Abib Ndiaye, chef de la région médicale, rassure : «Toutes les mesures sont prises pour pouvoir accueillir et traiter les blessés. D’ailleurs, informe-t-il, dès l’annonce de la nouvelle, l’hôpital comme le district sanitaire ont convoyé des médecins pour aller secourir Kolda et Vélingara. C’est une situation déplorable mais elle se gère.» Quid de leur état ? «Sur la situation des blessés référés à Tamba, leur pronostic vital n’est pas engagé même s’il y a des cas graves qui sont actuellement (hier) au bloc pour des soins intensifs. Toutefois, la situation reste gérable», rassure le médecin. Il faut savoir que la plupart des patients référés à Tamba ont reçu les premiers soins à Médina Gounass.
L’incendie, qui a ravagé des huttes du Daaka hier, a fait au moins 22 morts et plusieurs blessés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here