PARTAGER

Le mouvement Samm sunu reew, proche du pouvoir, a décidé de respecter la décision préfectorale interdisant son rassemblement. Mais ce n’est que partie remise puisque ces jeunes, qui n’entendent pas laisser le terrain à Aar li nu bokk, ont déposé une nouvelle requête pour une manifestation vendredi prochain, à la Place de la Nation.

A ce rythme et sur la base des motivations du préfet de Dakar, il ne devrait plus y a avoir de manifestations à Dakar. En effet, le mouvement Samm sunu reew annonce avoir réintroduit une demande de rassemblement vendredi prochain à la Place de la Nation, ex-Obélisque. La requête a été déposée hier après que le préfet, Alioune Badara Samb, leur a notifié l’interdiction de la manifestation qui devrait avoir lieu hier. Ces partisans du pouvoir ne comptent pas laisser le terrain à Aar li nu bokk. En conférence de presse hier, ces jeunes ont d’emblée précisé que ni le pouvoir ni Aliou Sall, accusé dans cette affaire par la Bbc, n’est derrière leur combat. «Nous allons nous battre pour la préservation de notre stabilité nationale, de notre cohésion sociale. Et nous allons nous ériger en bouclier contre les forces obscures qui tentent, en complicité avec des citoyens sénégalais connus, reconnus et identifiés, de semer la zizanie, le chaos et d’installer notre cher Sénégal dans un cycle perpétuel de violence pour profiter des ressources naturelles», promettent les animateurs de Samm sunu reew.
D’ailleurs, ils ont accusé nommément Ousmane Sonko, Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall, Mamadou Lamine Diallo, les membres du mouvement Y’en a marre, d’être «de connivence avec des forces étrangères pour déstabiliser le Sénégal». Ansoumana Sané poursuit : «Nous sommes résolument engagés à protéger et préserver le Sénégal contre toute tentative d’immixtion ou de déstabilisation du pays. Il est, enfin, temps de nous adresser aux Sénégalais afin qu’ils sachent où se situe la vérité face cette campagne de déstabilisation, de calomnie, de délation, de diffusion de fausses nouvelles.» Les membres de Saam sunu reew ont d’ailleurs révélé hier que l’opposition «tente de manipuler» les étudiants pour créer une tension à l’Ucad.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here